Le vétéran lié à la ville de Carentan, Tom Rice, a célébré son 100ème anniversaire en sautant en parachute

C'est depuis sa ville natale de Coronado, en Californie, que le vétéran, Tom Rice, a sauté en parachute pour son 100 ème anniversaire. De l'autre côté de l'Atlantique, à Carentan-les-marais dans la Manche, une banderole a été dévoilée pour lui rendre hommage.

Lors du 75ème anniversaire du débarquement, le parachutiste américain avait fait le déplacement en France, à Carentan dans la Manche, où il avait effectué un saut en parachute commérmoratif. À cause de la pandémie de coronavirus, Tom Rice, n'a pu rejoindre les côtes françaises du débarquement, c'est donc de Californie que le centenaire a déployé ses ailes à plus de 7 500 pieds. 

 

"Oh Carentan! Oh Carentan! What a beautifull city it was!"

Pendant la seconde guerre mondiale, Tom Rice était parachutiste de la 101 ème division aéroportée. Le Jour J, ou D-day aux États-Unis, dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, il est parachuté au dessus de la Normandie, à Carentan. Il devient dès lors un héros de guerre et une icône pour les habitants. Pour l'occasion la ville normande a affiché une photo du vétéran, de 6 mètres sur 4, place de la République. Une affection partagée par le vétéran, qui n'a pas manqué d'adresser un message aux Carentanais et Carentanaises : 

J'espère que nous pourrons nous revoir, et échanger une poignée de main à nouveau.. Ce serait merveilleux !

Tom Rice, vétéran de la seconde guerre mondiale

Un saut historique en hommage aux soldats disparus

Ce n'est pas la première fois que Thomas M.Rice défie les lois de la gravité et s'élance dans le ciel. Pour lui, sauter comme en 1944 c'est rendre hommage à tous ceux qui ont perdu la vie durant la guerre.

Ce saut est en l'honneur de tous les boursiers qui, pour la plupart, ne sont jamais rentrés chez eux. C'est une reconnaissance qu'ils existent par procuration dans nos esprits.

Tom Rice au "The Chronicle", média Américain

Pour celui qui s'entraîne deux fois par semaine au cross fit, 2021 ne sera pas son dernier saut. Il espère fêter ses 101 ans dans le ciel de Carentan à "13 000 pieds cette fois".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture débarquement dday région normandie hommage société seconde guerre mondiale