Manche : des habitants et agriculteurs subissent des coupures d'eau, depuis plusieurs jours

Publié le
Écrit par Lucie Caillieret .

Alors que le département de la Manche est touché par de fortes chaleurs, en ce mois de juillet, une dizaine de communes du Cotentin sont victimes de coupures d'eau. Face à un problème qui dure depuis plusieurs jours, les habitants sont excédés et les agriculteurs peinent à abreuver leurs animaux.

"Moi j'avais de l'eau ce matin, là j'en n'ai plus !" Depuis quelques jours, voire depuis le 9 juillet, certains habitants de la commune de Le Vétrot, dans la Manche, vivent au rythme de coupures d'eau potable.

"À notre époque, c'est impensable qu'on soit devant cette pénurie et rester plusieurs jours sans eau !", estime Guy Laisney, maire délégué du Vétrot.

Ginette, habitante, est venue chercher plusieurs dizaines de bouteilles. "Ça devenait vital", souffle-t-elle. Car si l'eau revient parfois, de manière aléatoire, certains préfèrent ne pas la consommer au vu de son aspect.

Des agriculteurs inquiets pour leurs animaux

Sébastien Leprevost possède 200 bovins. En moyenne, une vache laitière a besoin de 100 litres d'eau par jour. Alors pour ne pas avoir de pertes, cet agriculteur normand a trouvé une solution de fortune : prélever de l'eau, directement dans une source.

"Entre le temps de remplir le tonneau et de faire l'aller-retour, il faut compter une petite heure. Et il faut à peu près entre sept et dix tonneaux, par jour, pour le troupeau entier !"

Au Vrétot, plusieurs exploitations agricoles sont impactées par ce problème d'approvisionnement en eau. Jean-Claude Desfaudais élève quant à lui des milliers de lapins. Pour les sauver, les pompiers sont intervenus chez lui avec une citerne.

Depuis une semaine, l'éleveur téléphone régulièrement à son fournisseur d'eau : "On est inquiets, on est en pleine canicule et les animaux ont soif !" Une solution provisoire lui est proposée : une borne incendie, à environ 12 kilomètres de son domicile, a été mise à disposition des agriculteurs.

Comment expliquer ces coupures d'eau ?

Le Vétrot n'est pas la seule commune privée d'eau. Au total, dans la Manche, une dizaine de communes de la Côte des Isles sont concernées.

Le problème vient d'une usine d'eau, située à Saint-Lô-d’Ourville.

Sur les quatre pompes, deux sont tombées en panne. Le temps de réinstaller une pompe de rechange, ça a désamorcé pas mal de circuit.

Edouard Mabire

Vice-président de la communauté d'agglomération du Cotentin

"Le circuit se réapprovisionne ensuite château d'eau par château d'eau. Le plus éloigné du site, Saint-Pierre-d'Arthéglise, on a eu beaucoup de mal à le faire remonter en niveau et si celui-ci ne remonte pas, on peut pas approvisionner les communes qui suivent."

La communauté d'agglomération du Cotentin, en charge de la gestion de l'eau, dit comprendre le mécontentement des usagers et assure que "les agents de la Saur, Veolia et l'agglomération sont sur le pont 24 heures sur 24 […] On fait le maximum pour y arriver dans l'urgence et après, dès l'arrière-saison, de gros investissements auront lieu dans le secteur."

Selon certains habitants, il s'agirait de la troisième coupure d'eau, en moins d'un an.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité