Mont-Saint-Michel : l'hélicoptère Dragon 50 vole au secours de 7 personnes piégées par la marée

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM

Ce mercredi 21 juillet, deux adultes et cinq enfants se sont retrouvés piégées par la marée en Baie du Mont-Saint-Michel. Ils ont dû être hélitreuillés par l'hélicoptère de la sécurité civile.

Les Normands le savent bien : au Mont-Saint-Michel "la marée remonte à la vitesse d'un cheval au galop". Un proverbe sans doute légèrement enjolivé mais qui traduit bien les dangers auxquels peuvent s'exposer les imprudents s'aventurant aux abords du Rocher. Ce mercredi 21 juillet, une nouvelle opération de secours a dû être lancée pour éviter le drame. 

Il est 16 h 30 ce mercredi quand la vigie pompier du Mont-Saint-Michel alerte le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg. Sept personnes semblent isolées par la marée dans le nord de la Baie. L'hélicoptère Dragon 50 de la sécurité civile est immédiatement envoyé sur zone. Le semi-rigide Tombelaine de la SNSM des Genêts est lui aussi mobilisé sur cette opération.

Une fois sur place, l'hélicoptère a hélitreuillé les "naufragés" de la marée, deux adultes et cinq enfants, avant de les ramener sains et saufs à la station SNSM des Genêts. Les pompiers du SDIS de la Manche n'ont relevé aucun dommage physique sur ces sept personnes. Une conclusion heureuse qui ne constitue pas heureusement une exception sur ce type d'histoire. Un type d'histoire qui, en revanche, se produit trop fréquemment selon les services de secours.

"C'est régulier et ce n'est pas qu'en période de grandes marées", déplore la préfecture maritime Manche Mer du Nord. L'an dernier, entre juillet et août 2020, le Cross Jobourg et les secours étaient intervenus 25 fois pour aider des gens isolés par la marée. L'une des opérations les plus marquantes s'étaient déroulées le 3 août. Pas moins de 17 personnes, deux groupes de touristes étrangers, avaient dû trouver refuge sur une île du Couesnon.

Ce type d'incident n'est pas spécifique au Mont-Saint-Michel. En 2020, dans son bilan de campagne de sécurité des loisirs nautiques, la préfecture maritime Manche Mer du Nord recensait pas moins de 75 opérations de sauvetage liées à l'isolement par la marée, entre le mois de juin et le mois de septembre (12,5% des opérations de secours). Un phénomène en augmentation par rapport à l'année précédente (47 interventions en 2019).

Quelques consignes de sécurité à rappeler

  • s'informer des horaires de marée avant toute excursion pédestre en bord de mer ou sur l'estran. 
  • consulter avant toute sortie en mer ou sur le littoral, la météo, les coefficients et horaires de marée, et si nécessaire de se faire expliquer ce que cela implique concrètement
  • ne pas sortir seul et d'informer ses proches de ses intentions au préalable (lieu, heure de départ et si possible de retour)
  • disposer d'un moyen de communication pour alerter les secours (téléphone portable, chargé, pour joindre le 196 – les secours en mer, ou sur canal 16 de la VHF)
  • rester à proximité d'un point de repli et conserver un point de repère visuel sur le littoral (en montant, la marée peut modifier considérablement la perception de l'environnement)
  • ne pas partir sans boussole ou GPS, et avec un moyen de repérage lumineux.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité