Municipales : une croix gammée sur l'affiche de campagne de Sonia Krimi, la députée LREM, candidate à Cherbourg

Qui en veut à Sonia Krimi ? On le sait, la forte tête de la Manche peut agacer, déranger et ne pas plaire... mais la limite a été franchie avec un tag néonazi découvert sur ses affiches et de la matière fécale devant sa permanence à Cherbourg, alors qu'elle est candidate pour la mairie.
© Thomas Padilla/MAXPPP
Alors que la députée de la Manche, Sonia Krimi, est entrée en politique en 2017, elle ne cesse de soulever la polémique à Cherbourg ou dans le rang des députés LREM sur les bancs de l'Assemblée.
Cette fois, elle se retrouve harcelée dans sa campagne pour les municipales qui approchent.
A un peu plus d'un mois du scrutin, la campagne s'accélère et prend un tournant nauséabond. Qui en veut, à ce point-là, à la candidate ?
 

Une croix gammée


Depuis le début des affichages (commencés fin janvier), ses photos sont régulièrement déchirées. Ce 8 février 2020, en plein coeur de ville, le message était bien plus ambigu et violent : une croix gammée a été graffitée tout près de son visage. 

Sonia Krimi a réagit sur twitter en citant le philosophe Alexis de Tocqueville, lui-même élu de la Manche, au XIXème siècle :  « Quand le passé n’éclaire plus l’avenir, l’esprit marche dans les ténèbres »
 


La campagne municipale ne permet pas tout. Massacrer le visage et revendiquer le nazisme. Rien ne justifie de tels actes en démocratie ( Sonia Krimi, députée de la Manche, candidate à la mairie de Cherbourg) 

 
Visiblement très touchée, Sonia Krimi ne veut pas laisser passer ces débordements. elle a d'ailleurs reçu de nombreux soutiens sur les réseaux sociaux. son collègue et ancien ministre d'Emmanuel Macron, Stéphane TraverT a réagit vivement:
"La méconnaissance de son histoire amène le pire dans nos modèles démocratiques. Soutien à SoniaKrimi. Le débat doit être empreint de respect loin de la volonté destructrice de ceux qui cherchent le chaos et le naufrage de notre société."
 
Le maire délégué de Cherbourg -Octeville, Sébastien Fagnen a lui aussi apporté son soutien : 
"Un geste haineux qui blesse notre démocratie, l’abîme et l’affaiblit."
   

Souvent attaquée


La candidate, femme et très combative, a souvent été prise pour cible ces dernières semaines lors des manifestations contre la réforme des retraites : 

Certains la surnomme la "députée godillot" et des dizaines de chaussures ont été déposées devant sa permanence le 30 janvier dernier :
 
En janvier, sa permanence a vu aussi d'autres cortèges de manifestants déposer des pneus et autres déchets devant la porte.


Avant "l'affaire" de la croix gammée, elle aurait également retrouvé des excréments sur la poignée de sa permanence. 

Cette fois la ligne jaune semble donc être franchie et Sonia Krimi entend porter plainte contre X, selon nos confrères de Ouest-France dans leur édition du 8 janvier 2020.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections