"On va chercher des packs d'eau, on n'a pas le choix" : dans ce village, l'eau n'est plus potable depuis près de deux ans

Certains habitants de Saint-Martin-le-Bouillant dans la Manche ne peuvent plus boire l'eau du robinet. Elle n'est plus potable à cause d'un gaz chimique libéré par des canalisations vieillissantes. Une situation préoccupante depuis près de deux ans, aussi bien pour les habitants que pour la municipalité.

"Avoir un robinet et ne pas avoir d'eau potable, ça fait bizarre" s'inquiète Joël Jautée. Depuis juillet 2022, cet habitant de Saint-Martin-le-Bouillant (Manche) ne peut plus consommer l'eau courante, polluée par un gaz chimique.

"On a reçu un papier officiel du syndicat d'eau disant qu'il fallait éviter de la boire par principe de sécurité. On n'a pas le choix, on fait avec" souligne le Normand, qui a dû s'adapter au problème.

Toutes les trois semaines, il se rend à la mairie pour récupérer huit packs d'eau minérale mis à disposition par la commune. Une solution à moyen terme pour la quarantaine d'habitants qui subit cette situation depuis bientôt deux ans.

Des travaux très coûteux à prévoir

La source de la pollution a été identifiée : il s'agit des canalisations, installées dans les années 50. En vieillissant, elles libèrent du chlorure de vinyle monomère (CVM), un composé chimique pouvant présenter des risques pour la santé.

Le syndicat  intercommunal d'adduction d'eau potable, en charge de la question, prend le problème au sérieux. "On a mis des aérateurs d'eau pour tenter de faire évacuer ce gaz. Ça n'a pas été réellement efficace. Donc nous allons refaire des travaux" indique Françoise Mauduit, présidente du syndicat.

Il va falloir dimensionner et qualifier techniquement le projet pour estimer le coût, puis aller à la recherche de financement

Bernard Lemasle, maire sans étiquette de Saint-Martin-le-Bouillant

Une contre-expertise est déjà prévue au mois de juin à Saint-Martin-le-Bouillant. Ces analyses vont permettre de connaître précisément l'ampleur du chantier et le budget des travaux. Les investissements à réaliser risquent d'être conséquents.

"On vient de faire plus de 1 million d'euros de travaux dans le cadre de renouvellement de canalisations. Mon trésorier m'a informé que nous n'avions pas des capacités XXL d'emprunt. La situation va certainement durer comme cela jusqu'à fin 2024" déplore Françoise Mauduit.

D'autres communes de la Manche touchées ?

Le cas de Saint-Martin-le-Bouillant pourrait se répéter dans d'autres communes du département. Il existerait dans la Manche près de 8 000 kilomètres de tuyaux en PVC antérieurs aux années 80 et susceptibles d'occasionner le même genre de pollution.

L'ARS surveille le réseau avec attention pour détecter d'éventuels autres cas à venir.