Des physalies, “méduses” très urticantes signalées sur les plages de la Manche

Physalie, dite galère portugaise, échouée (Archives de 2017) / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Physalie, dite galère portugaise, échouée (Archives de 2017) / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Des physalies, des "méduses" très urticantes, ont été signalées ces dernières 24 heures sur les plages de l'Ouest de la Manche. Leurs filaments microcospiques peuvent atteindre plusieurs mètres et provoquer des brûlures, au contact de la peau.

Par L.A.

Elles sont aussi appelées galère portugaise ou vessie de mer : une arrivée de physalies est signalée sur les plages normandes depuis 24 heures. La zone concernée par ces échouages est celle de la côte ouest du département de la Manche.

Les "tentacules"de la physalie, qui sont des filaments microscopiques,  peuvent atteindre plusieurs mètres, ils sont très urticants et provoquent de sérieuses brûlures.

Le contact avec la physalie peut avoir de graves conséquences

Une fois touchée, la personne ressent des douleurs intenses accompagnées de multiples symptômes comme des douleurs musculaires, une gêne respiratoire, de la fièvre, des crampes ou des vomissements, voire une perte de connaissance. Les conséquences peuvent être graves selon les individus. Le contact avec la physalie peut aller jusqu'à entraîner un arrêt cardiaque.

Pour l’ensemble du littoral de la Manche, la Préfecture appelle donc les baigneurs, les surfeurs et les adeptes du longe-côte à la vigilance. Les promeneurs et pêcheurs à pieds doivent eux aussi prendre garde à ne pas toucher cette "méduse". Il faut aussi veiller à ce que les animaux domestiques ne la touchent pas non plus.

En cas de contact cutané, il est impératif de prévenir les services de secours en composant le 18 ou le 112 avec son portable.
 

En réalité ce n'est pas une méduse, c'est pire

Pour le néophyte, la physalie a l'apparence d'une méduse mais elle peut s'avérer bien plus dangereuse pour l'homme. La physalie (Physalia Physalis de son nom latin) est un siphonophore, un organisme zooplanctonique vivant habituellement dans les mers chaudes.

La nocivité de ses filaments microscopiques perdure plusieurs semaines après la mort de l'organisme (jusqu'à deux mois). 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus