Pourquoi le "Front de libération des cochons enragés" a-t-il recouvert de peinture une agence bancaire ?

Jet de peinture et inscriptions contre l'agro industrie : une agence locale du Crédit Agricole a été la cible de militants la nuit dernière.

Le "Front de libération des cochons enragés" a communiqué lui-même directement aux médias en envoyant, à 4 heures du matin, les photos de son action accompagnées d'un mail explicatif.

Il indique avoir "recouvert par de la peinture et avec les slogans suivants : « Non à l’agro-industrie », « Banque financeuse d’écocide », « Non au projet de la Colombe »", une agence bancaire de Villedieu-les-poëles", dans la nuit du lundi 22 avril au mardi 23 avril 2024.

Pourquoi cet établissement bancaire ? "Le Crédit Agricole de Villedieu-les-poêles finance un projet d’extension de porcherie sur la commune de la Colombe. L’EARL de la Fieffe compte doubler le nombre de places sur site afin d’accueillir 7 000 porcs d’engraissement. Si cet agrandissement a lieu, des conséquences désastreuses affecteront les habitant.e.s" précisent par écrit les militants dans leur communiqué. La direction régionale de la banque a porté plainte pour dégradation. 

 

Nous demandons au Crédit Agricole d’arrêter le financement du projet. Il ne s’agit pas de stopper tous les types d’élevages, mais de prôner un modèle paysan et bio. 

Le Front de Libération des Cochons Enragés

communiqué envoyé par mail aux médias

 Qu'est-ce que le projet d'extension de porcherie de la Colombe ?

La porcherie de la Colombe accueille déjà près de 3.000 bêtes. Son projet d'extension double le cheptel porcin pour atteindre les 7.000 animaux. Les autorisations administratives ont été délivrées. La Direction départementale des territoires de la Manche et de la Commission départementale de préservation des espaces naturels agricoles et forestiers ont déjà donné un avis favorable au dossier. 

Cependant, un rapport de la Mission régionale d’autorité environnementale de Normandie (MRAE) inquiète les opposants au projet d'agrandissement. Il souligne la nécessité d'un captage d'eau plus important (dans un forage privé) et " une augmentation de la quantité de polluants atmosphériques émis (protoxyde d’azote, méthane et particules fines notamment) de presque 70 %", comme le soulignaient nos confrères d'Ouest France dans un article de juillet 2023 .


La préfecture a validé le projet le 27 octobre 2023, suite aux conclusions de l'enquête publique sur la demande d'extension de l'élevage porcin. L'avis favorable du commissaire enquêteur spécifiait, le 2 aout 2023, que "le projet présenté intègre les meilleures pratiques et techniques disponibles pour minimiser son impact environnemental et qu'il satisfait aux règles en vigueur affirmant le principe de non dégradation de l'environnement, eau, air et sol dans le cadre des projets ICPE-elevage."

Il ajoute que "en résumé, tout ce qui a été convenu doit être tenu".

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité