Un petit village de la Manche lance une collecte solidaire avec la Guadeloupe frappée par la Covid-19

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM
Un patient atteint de la covid-19 au CHU de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe
Un patient atteint de la covid-19 au CHU de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe © Cedrick Isham CALVADOS / AFP

La commune de Sainte-Suzanne-sur-Vire, près de Saint-Lô, a lancé un appel aux dons de masques et gels hydroalcooliques pour la Guadeloupe, frappée de plein fouet par l'épidémie. La solidarité des Normands est au rendez-vous.

Depuis plusieurs semaines, les Antilles françaises sont frappées de plein fouet par une nouvelle vague de l'épidémie de Covid-19. Ainsi, nos confrères de Guadeloupe La Première rapportait ce lundi que l'île avait enregistré 1610 nouveaux cas en l'espace de deux jours. La situation est extrêmement critique dans les hôpitaux. De nouveaux renforts venus de métropole sont arrivés la semaine dernière. Une vingtaine de personnels soignants de Normandie sont venus prêter main forte à leurs collègues antillais. Mais la solidarité s'exerce aussi d'une autre manière en Normandie.

A plus de 6500 kilomètres de la Pointe-à-Pitre, la situation catastrophique en Guadeloupe a suscité un élan de solidarité à Sainte-Suzanne-sur-Vire, petite commune de 720 habitants près de Saint-Lô. "On sait que c'est toujours difficile pour les petites communes d'avoir du matériel et on s'est très vite douté, quand on a vu le nombre de décès en Guadeloupe, qu'il allait leur manquer du matériel", raconte John Philipot, adjoint au maire de Sainte-Suzanne-sur-Vire, "On voulait vraiment savoir ce qu'il fallait faire pour les aider. On a appelé différentes mairies et c'est celle de Deshaies, commune de 4000 habitants, qui a été la plus réactive. Le maire nous a immédiatement répondu qu'il avait des besoins."

Depuis vendredi dernier, la mairie de Sainte-Suzanne-sur-Vire collecte des masques jetables, du gel hydroalcoolique, des lingettes désinfectantes et des gants. "Le masque est obligatoire partout, intérieur comme extérieur et il est même fortement conseillé à l'intérieur des maisons", indique John Philipot, "Ça fait des quantités de masques très importantes. Pour l'instant, ils ne sont pas en rupture mais il n'y a que les CCAS (centre communale d'action sociale) qui qui vont chez les habitants livrer le masques. Donc au bout d'un moment, ils savent qu'ils vont se retrouver en pénurie."

Dans la Manche, les gens sont toujours prêts à donner un coup de main."

John Philipot, adjoint au maire de Sainte-Suzanne-sur-Vire

Après cinq jours, l'opération de solidarité remporte déjà un franc succès. "On est très content, on arrive à peu près à 13 000 masques. Mais on sait que, dans la Manche, les gens sont toujours prêts à donner un coup de main. Dès qu'on fait une levée de quelque chose pour une cause humanitaire, on sait que les gens donnent beaucoup. On espère que ça va continuer et que des entreprises vont participer pour amplifier le phénomène." Des entreprises ont d'ailleurs déjà répondu présent : des dons de masques et bientôt des bidons de cinq litres de gel hydroalcoolique.

"On ne fait que commencer"

Le premier colis devrait partir vendredi. La petite commune de la Manche a sollicité l'aide du Département et de La Poste pour financer le transport. Elle attend une réponse. Car d'autres envois sont d'ores et déjà prévus. "On continue bien sûr la collecte parce qu'on ne fait que commencer. Si la commune de Deshaies avait trop de masques, elles en distribuerait aux communes voisines", explique l'adjoint au maire de Sainte-Suzanne-sur-Vire, "On commence à être contacté par d'autres habitants des alentours. Je sais que j'ai des gros arrivages prévus jeudi : je dois avoir 1000 masques qui arrivent."  

Si vous souhaitez faire un don, vous pouvez venir déposer masques jetables, gel, gants et lingettes désinfectantes à la mairie de Sainte-Suzanne-sur-Vire, aux heures d'ouverture. Vous pouvez également la contacter, pour convenir d'un rendez-vous, par mail (mairiestesuzannesur-vire@wanadoo.fr), par téléphone au 02 33 56 52 30 ou via sa page Facebook et son site internet.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.