Startup Weekend à Saint-Lô : 54 heures pour trouver LA bonne idée

© AltoPress / Maxppp
© AltoPress / Maxppp

L’événement vise à promouvoir les personnes créatives qui n’ont pas peur de se lancer dans des projets innovants.

Par A.P.

Informaticien, graphiste, commercial ou encore étudiant,… peut importe le métier, seule compte la fibre entrepreneuriale. La Startup Weekend de Saint Lô est justement là pour faire émerger des idées et des projets nouveaux.

Depuis aujourd’hui, une soixantaine de participants ont 54 heures pour avoir une idée, créer un prototype ou un site web et convaincre le public de son intérêt. Aidés par des mentors, le but pour les participants est de découvrir toutes les étapes pour parvenir à monter une startup, à partir d’une idée originale.

L'étape finale est la plus dure : présenter son projet de startup en 5 minutes chrono !


Mais c’est quoi une startup au juste ? Ce terme peut se définir comme « un projet d’entreprise innovante avec un fort potentiel de croissance ». Il concerne tous les domaines, mais beaucoup de projets se concentrent sur les nouvelles technologies: sites internet, applications, etc.

« Si on se trompe, ce n’est pas grave »


L’antenne de la Chambre de commerce et d’industrie de Granville, accueille dans ses bureaux plusieurs « startuppers ». Parmi eux, Raphaël Morin, 25 ans, développe « Agrimagine », un réseau social pour les professionnels du secteur agricole. Le but : favoriser les discussions entre professionnels afin de trouver des solutions nouvelles d’exploitations agricoles.

Justine Forey Verdiere, elle, conçoit des équipements à destination des personnes handicapées grâce à une imprimante 3D. Cette dernière a choisi sa voie hors des entreprises classiques pour mettre en œuvre ses propres idées.  « On n’encourage pas du tout la prise d’initiative parce que l’échec est très mal vécu et je pense que c’est dommage. Nous si on se trompe, ce n’est pas grave, on va de l’avant. », explique-t-elle.

Reportage de Nicolas Daladier et Thierry Cléon.
Intervenants : Raphaël Morin, fondateur d’Agrimagine, Guillaume Perrodin, co-fondateur Syment, Justine Forey Verdiere, co-fondatrice de l’association Wizna.

Startup Weekend à Saint-Lô : 54 heures pour trouver LA bonne idée
Reportage de Nicolas Daladier et Thierry Cléon. Intervenants : Raphaël Morin, fondateur d’Agrimagine, Guillaume Perrodin, co-fondateur Syment, Justine Forey Verdiere, co-fondatrice de l’association Wizna.

 

Sur le même sujet

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne