Dans le sud-Manche, un projet d'élevage de chiens fait aboyer les riverains

Près de Villedieu-les-Poêles, sur la commune du Tanu, un projet d'élevage canin suscite l'hostilité des riverains. Le site devrait accueillir une quarantaine de chiennes. Une manifestation était organisée ce dimanche. 

Dans la vallée, on entend bêler les moutons. Mais bientôt, d'autres animaux pourraient donner de la voix. Et dans la commune du Tanu, près de Villedieu-les-Poêles, ça fait grincer quelques dents. 80 riverains se sont retrouvés ce dimanche 3 février pour manifester leur opposition  à un projet en cours de construction dans un herbage de plusieurs hectares. A terme, le site devrait accueillir un élevage d'une quarantaine de chiennes, des bichons et schnauzers nains, ainsi que leur potentielle progéniture. 

Les riverains s'inquiètent d'une éventuelle dégradation de leur cadre de vie, entre nuisances sonores et problème d'assainissement concernant les déjections canines, dans une site classé en zone Natura 2000. Le collectif des riverains de la vallée de l’Airou de Champrépus et du Tanu dénoncent également des conditions d'accueil incompatibles avec le bien-être des futurs pensionnaires: "Les chiennes seraient parquées par trois dans des enclos grillagés de 180 m2, et disposeraient d’un cabanon comme refuge."
 

Des travaux stoppés

Les travaux auraient débuté l'an dernier avant de faire l'objet d'un d'un dépôt de permis de construire en bonne et due forme au mois de janvier. Le conseil municipal a voté contre le projet. Les travaux ont été stoppés. Le permis de construire doit désormais être examiné par la Commission départementale de la préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers. Si le prfet devait donner sa validation, le collectif est décidé à porter l'affaire en justice.

 
Reportage de Rémi Mauger et Gwenaëlle Louis
 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité