Transat Jacques Vabre : le manchois Marc Lepesqueux abandonne

Le skipper du Sud Manche Marc Lepesqueux et son co-skipper, Renaud Dehareng, se voient contraints d’abandonner la Transat Jacques Vabre, suite à de nombreuses avaries.

La décision n'a pas été simple à prendre mais semble inéluctable. Dès le départ, la transat Jacques Vabre avait mal commencé pour l'équipage, qui était entré en collision avec "Movember", le bateau de Kito de Pavent. Résultat : douze heures de pénalité. Marc Lepesqueux songe déjà à abandonner.

Puis, les avaries s'enchaînent. Les skippers de "Curium" doivent ensuite retourner au port de Lorient à cause de problèmes électroniques et une fuite d'eau à l'arrière du bateau, provoquée par le joint d'arbre moteur.

"Les chocs sont tellement violents en mer que le joint s’écrase et finit par laisser passer l’eau."

Marc Lepesqueux, skipper de Curium

Marc Lepesqueux et Renaud Dehareng retentent un départ mais la loi des séries se poursuit, avec une voie d'eau déclarée à bord. "La poisse" écrit Marc Lepesqueux. "L'électronique fonctionne, mais la
trappe d'accès ballast arrière s'est décollée et l'eau a envahi le compartiment batterie."

Il faut alors réparer, sécher le bateau et changer les câbles des batteries qui ont été immergés d'eau de mer. Trop, c'est trop, l'équipage décide vendredi soir de jeter l'éponge. 

"Ce n'est pas de gaieté de coeur mais les problèmes techniques, la mauvaise météo et l’écart se
creusant avec le reste de la flotte nous obligent à abandonner". 

On gardera en tête la première étape entre Le Havre et Lorient dans des conditions musclées, la belle remontée sous spi juste avant l’arrivée, décrochant la 13e place, et plus que tout, les superbes images du départ du Havre, Curium life forward en tête de flotte !

Marc Lepesqueux, skipper de "Curium"

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité