Une équithérapeute de la Manche va pouvoir garder sereinement ses vieux chevaux chez elle grâce à la générosité des internautes

Elle est spécialisée dans la médiation animale et aide depuis plus de dix ans, des enfants, des ados et des personnes âgées en difficulté grâce aux chevaux. Ses plus vieux poneys ont maintenant l'âge de la retraite mais s'en séparer était un crève-cœur. Une cagnotte en ligne va sauver ses chevaux et son entreprise !

C'est le soucis numéro un de beaucoup d'éleveurs après quelques années d'activité...Chiens, chats, chevaux, la problématique est la même, à l'âge de la retraite. L'animal travaille (pour la reproduction ou la médiation) mais que faire de lui quand il vieillit?

Bien souvent, ces professionnels essaient (quand ils sont consciencieux) de les replacer dans une famille minutieusement sélectionnée. Mais ce n'est pas toujours simple de les voir partir et la suite n'est pas toujours heureuse. 

"Je ne voulais pas mettre mes chevaux dehors. Non, jamais, je m'en serai séparée. En même temps, c'est beaucoup d'argent et de travail de les garder à la maison et je ne savais plus comment faire pour m'en sortir."

"J'étais gênée de le faire"

Alors fin janvier, Ségolène Houyvet lance une cagnotte Leechti avec un appel à parrainage pour trois de ses huit chevaux. "Je lance un appel à parrainage pour 3 partenaires :Dakota, Brunette et Flerinne.Ils resteront à la maison jusqu'à la fin de leur vie et auraient besoin de votre soutien pour une belle retraite. Votre parrainage vous permettra d'avoir un lien particulier avec votre filleul :visite câlin, pansage, Balade en main." Quelques mots qu'elle hésite à écrire. "Je n'aime pas trop quémander. J'étais gênée de la faire. Mais je n'avais pas trop le choix."

J'ai reçu 600 euros de dons dès la première journée. Un élan formidable avec beaucoup de petits mots gentils. J'essaie de remercier tout le monde. Certains ont donné deux cents euros anonymement. Parfois, j'ai reconnu d'anciens patients de l'équithérapie. ça fait chaud au cœur

Ségoleine Houyvet, Manche Equithérapie à propos de sa cagnotte Leetchi

En un mois, à peine, la cagnotte a rassemblé 1580 euros soit 87% de son objectif qui est de 1800 euros. "J'ai fait le compte. Il me faut cinquante euros par mois et par poney pour la nourriture mais aussi pour les soins des pieds, les compléments alimentaires, les soins vétérinaires, etc. Je ne pouvais pas y arriver seule avec trois retraités que je dois -aussi- remplacer."

Ce n'était pas du tout un chantage de faire cette cagnotte. C'était juste un appel au secours et les gens l'ont compris. C'est formidable.

Segoleine Huyvet, Manche Equithérapie, près de Port-Bail

"C'est pour Flerinne"

Ce petit message qui en dit long : "C'est pour Flerinne", a ému aux larmes l'équithérapeute. Ce jeune homme, un ancien patient, a vaincu sa timidité handicapante grâce à ce cheval. "C'est un travail de longue haleine pour retrouver la confiance. On ne monte pas à cheval ici. C'est d'abord le poney qui donne en retour de ce qu'il reçoit ou ressent. On ne fait pas de l'équitation avec les pieds et les mains. On chuchote à l'oreille de l'animal pour entrer en communication avec lui, avec tout notre corps."

Les petits cavaliers sont des patients qui viennent ici (re)trouver confiance en eux et dans les autres. Ils apprennent à mieux se connaître. Un donnant-donnant qui va jusqu'au bout. Puisqu'aujourd'hui les poneys ont reçu en retour un beau cadeau des humains.

Je compare souvent la retraite que je veux leur offrir à celle de nos aînées. Segoleine ancienne infirmière connaît bien les séniors. "Pas questions que je les laisse au box ou au pré sans les stimuler un peu." Dakota pourra venir en second poney, de temps en temps, épauler sans fatigue celui qui le remplace. Bref, profiter, vivre en bonne compagnie.