VIDEO. Course-poursuite à Hauteville-sur-Mer : quand policiers et gendarmes font leur cinéma

Publié le
Écrit par Boris Letondeur .

Un bolide allemand lancé à grande vitesse dans les rues de la commune, pris en chasse par deux véhicules de la gendarmerie et de la police ainsi que... deux voitures de police américaines. C'est le scenario surprenant d'un clip vidéo tourné cet été à Hauteville-sur-Mer. Publié dimanche dernier, il fait le buzz sur les réseaux sociaux.

Une voiture qui surgit, un coup de frein, des pneus qui crissent.. Ce n'est pas un épisode de Nicky Larson, ni un remake de l'Arme Fatale, encore moins un énième Fast & Furious, mais un clip vidéo tourné début août à Hauteville-sur-Mer, dans la Manche. On y voit une fausse course-poursuite entre une voiture de course et des véhicules des forces de l'ordre, où gendarmes et policiers français s'allient à la police américaine pour intercepter le fuyard. 

Ce tournage a été réalisé par l'International Police Association (IPA), qui regroupe des personnels de la Police Nationale, de la Police Municipale, de la Gendarmerie Nationale, des Douanes et de la Police des transports, et qui vise à créer des liens d’amitié et de coopération internationale. 

"On voulait faire un évènement pour rassembler la police, la gendarmerie et la population, et aussi mettre en avant nos collaborations internationales, explique Walid Ben Srair, président de l'IPA 78, pour qui le tournage, et la vidéo est une nouvelle forme de communication auprès des Français. "Nous recrutons en permanence. Peut-être que ce genre de projets peut donner envie à des jeunes de nous rejoindre. Au-delà de ça, avec ce type d'opérations, on essaie de faire rêver les gens, les enfants bien sûr mais je peux vous dire que cet été, il y avait encore plus d'étoiles dans les yeux des adultes", explique le gardien de la paix qui participe régulièrement à des opérations "rêves d'enfants" auprès de jeunes malades. 

Je me suis dit : "Luc Besson arrive à fermer des routes pour ses films. Nous, on est flics et encore mieux placés pour le faire".

Baptiste Di Giovanni, chef de projet, scénariste

Alors, pourquoi Hauteville-sur-Mer comme décor du clip ? Tout simplement parce que l'autre instigateur du projet, Baptiste Di Giovanni, y passe ses vacances estivales depuis tout petit. "Ce sont des lieux que je connais par cœur pour y être venu chaque été avec mes grands-parents et mes parents. Depuis plusieurs années, j'y organise des vacances avec des amis policiers. On est de plus en plus nombreux. L'été dernier, nous étions 25 et nous voulions réaliser quelque chose de spécial. J'ai pensé à ce tournage d'un petit clip, réalisé avec les moyens du bord".

Le premier évènement d'une longue série ?

Un projet 100% bénévole, 100% forces de l'ordre. La BMW appartient à Frank Lagalice, un policier qui participe au championnat du monde de drift, les voitures de Police américaine réformées aux passionnés de Paris Interceptor. Le tournage n'a duré que quatre heures, "sans équipe de production, sans assistant réalisateur, sans éclairagiste, sans comédiens. Entre flics, tout est possible", s'enthousiasme Baptiste, chef réalisateur du projet, ex-youtubeur travaillant aujourd'hui à la direction des réseaux sociaux de la Police.  

Jean-René Binet, le maire de Hauteville-sur-Mer, se réjouit pour sa part de la mise en lumière de sa ville par le prisme de ce clip. "Loin d'être monotone, la vie de maire offre de merveilleuses expériences", déclare celui qui, d'emblée, était enthousiasmé par le projet. Il se murmure déjà qu'une suite est en préparation. Un évènement "plus gros encore" est en gestation pour 2023. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité