VIDEO - Mont Saint-Michel : les trésors de la Manche ont rejoint l'Abbaye par hélicoptère

C'est une opération spectaculaire qui s'est déroulée au Mont Saint Michel. Près de 200 pièces d'orfèvreries précieuses ont été livrées sur la Merveille par hélicoptère. Ces pièces rares "merveilles d'or et d'argent, trésors cachés et savoir faire de la Manche" seront exposées à l'abbaye.
Mont Saint Michel : les "merveilles d'or et d'argent, trésors cachés et savoir faire de la Manche" arrivent par hélico
Mont Saint Michel : les "merveilles d'or et d'argent, trésors cachés et savoir faire de la Manche" arrivent par hélico © N.Dalaudier, France Televisions

La scène est digne d'un film d'action. Un hélicoptère dépose des caisses emplies de trésors d'or et d'argent sur la terrasse de l'abbaye du Mont Saint-Michel. La plupart de ces objets précieux n'ont jamais été exposés, la tension est palpable autour de l'opération.

L'équipe responsable de ce transport hors norme n'en est pas à son coup d'essai. Laurent Betton, cogérant de la compagnie aérienne Héliberté, travaille depuis déjà sept ans sur la Merveille,"le plus exceptionnel, c’était l’Archange du Mont Saint Michel qui était difficile à travailler", dit-il. La société travaille régulièrement sur le chantier du Mont et en connaît tous les recoins. Reste une différence notable entre des ballots de matériaux et des objets précieux : la dépose, qui doit être un peu plus douce évidemment.  

Il aura fallu sept rotations d'hélicoptère pour acheminer les neuf caisses de trésors de l'exposition. La conservatrice et son équipe peuvent enfin respirer. "On est rassuré maintenant que tout est là" admet Brigitte Galbrun, conservatrice des antiquités et objets d'art de la Manche.

Trois ans de travail ont été nécessaires pour réunir les 200 pièces d'orfèvreries qui seront présentées. Elles proviennent de collections publiques et privées, datant pour certaines de plusieurs siècles. Parmi elles, les plus spectaculaires sont probablement les colliers et l'épée de Saint-Michel.

Le collier et l'épée de Saint Michel
Le collier et l'épée de Saint Michel © France Televisions

Bijoux, argenterie, couronnes d'or, pierre précieuses : tous ces objets ont un lien avec l'histoire et le savoir-faire ancestral des artisans de la Manche. Il sera désormais possible de les admirer au sein même de l'abbaye du mont Saint Michel du 18 septembre à la fin du mois de janvier.

Les couronnes étaient souvent destinées à des vierges de bord de mer, protectrices des marins, et lors des processions avant les départs des bateaux, on promenait la statue de la vierge couronnée.

Les oeuvres exposées sont précieuses d’une part par leur matériau et aussi parce qu’elles sont rares. Une couronne de vierge qui vient de Saint Marcouf est une des belles pièces de cette exposition. "Les couronnes étaient souvent destinées à des vierges de bord de mer, protectrices des marins, et lors des processions avant les départs des bateaux, on promenait la statue de la vierge couronnée ".

Les trésors de la Manche, exposés à l'Abbaye du Mont Saint-Michel jusqu'à janvier

"C’est une exposition des trésors de la Manche. Des objets qui sont cachés et là on a pris l’angle des objets en métal, beaucoup en métal précieux, en argent et en or, en cuivre, en bronze" explique Elisabeth Marie, conservatrice déléguée des antiquités et objets d'art de la Manche. "On a un grand savoir-faire dans la Manche à Villedieu-les-Poêles avec le travail du bronze et de la dinanderie". La dinanderie, est l'art de travailler les ustensiles de cuivre et de laiton, qui était fabriqués à l'origine dans la ville de Dinant, en Belgique. 

L'exposition propose des objets qui viennent de l’extérieur de la Manche mais qui font tous partie de collections privées de manchois. "On a des trésors d’abbayes, de cathédrales, comme des couronnes de vierge qui datent du 19 ème et qui ont été commandées à de grands bijoutiers parisiens, Mellerio par exemple" explique la conservatrice.

Des objets civils seront aussi exposés, notamment une table dressée du 18 ème siècle. "On est assez fiers d’avoir reconstitué cette table avec des objets de collections particulières".

 

Notre reportage :

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mont saint michel culture patrimoine