Saint-Vaast-la-Hougue : le village préféré des français 2019 attire les visiteurs

"Saint-Vaast-la-Hougue est sacré village préféré des français !", ce 27 juin 2019, lorsque Stéphane Bern annonce la bonne nouvelle au village du Cotentin, c'est tout le secteur touristique qui se réjouit. Un an après, l'impact médiatique a été réel. 

Saint-Vaast-la-Hougue, village préféré des français 2019
Saint-Vaast-la-Hougue, village préféré des français 2019 © France Televisions
Dès sa nomination, le village préféré des français 2019, Saint-Vaast-la-Hougue, a vu les touristes converger vers ses côtes.
"Très rapidement, on a vu des gens arriver sur le quai qui venaient dans nos boutiques déguster des huitres, un peu en snacking" se souvient Thierry Hélié, ostréiculteur à Saint-Vaast-la-Hougue, "et on s’est aperçu que même des gens de la Manche, ceux qui venaient en vacances sur la côte ouest et ne traversaient pas, sont venus. Et on a vu des gens qui traversaient le Cotentin pour venir sur la côte est, pour découvrir le village préféré des français. Cà a eu un réel impact."

Ce mercredi 1er juillet 2020, le village de Saint-Vaast-la-Hougue va célèbrer la victoire de son successeur. Stéphane Bern revient dans le Cotentin pour cette soirée qui fait la part belle au patrimoine de nos régions. L'occasion de découvrir d'autres beaux villages et de retrouver Saint-Vaast.

Saint-Vaast-la-Hougue, le berceau de l'huître normande nouvelle

"Saint-Vaast, c’est le berceau de l’huître normande nouvelle, c’est-à-dire en culture surélevée" explique Thierry Hélié, Ostréiculteur.

Saint-Vaast-la-Hougue, avant c’était des parcs avec des petits murs qu’on voit entre Tatihou et Saint-Vaast-la Hougue. C'étaient des huîtres qui étaient pêchées au large, dans des gisements naturels et qui étaient parquées. Les petits murs les protégeaient du vent et de la houle. C’était un territoire très limité.

"La phase suivante a été de mettre les huîtres dans des caisses en bois mais c’était très lourd, difficile à manipuler et très bas" poursuit Thierry Hélié, "et Papa a eu une idée quand l’armée fermait des bases et qu'il y avait beaucoup de lits réformés. Les caisses en bois réclamaient un entretien important. C’était aussi le début des grillages de jardin. En réfléchissant « grillage, surélevé » il a pensé à faire des grillages fermés comme des poches et à les poser sur les lits militaires. Et c’est parti comme ça. Les tables permettent de résister à la mer et on a pu développer l’ostréiculture normande à ce moment-là. La Normandie est ensuite devenue la plus importante région productrice de France."

Saint-Vaast-la-Hougue, une histoire maritime et une douceur de vivre

Cet été, les touristes pourront envoyer des cartes postales en y apposant le timbre Saint-Vaast-la-Hougue. Un timbre en l'honneur de la ville et à son effigie sera vendu à partir du 6 juillet dans les bureaux de poste.
Sur les quais, les commerçants savourent encore la victoire du village préféré des français. Un poil chauvin peut-être, ils n'hésitaient pas, dès l'an passé, à mettre en avant les atouts des lieux :

Quand les gens viennent à Saint-Vaast-la-Hougue, ils se plaisent tout de suite

J’habite à Saint-Vaast-la-Hougue, je suis née à Saint-Vaast-la-Hougue, je suis repartie et je suis revenue à Saint-Vaast-la-Hougue.

Annick Perrot, historienne


Annick Perrot est Saint-Vaastaise. Pour elle, être désigné village préféré des français 2019, "c’est une deuxième reconnaissance. La première c’était l’inscription à l’Unesco de la tour Vauban (en 2008). Je pense que ce n’est pas seulement le village qui a compté, c’est tout l’environnement, le patrimoine, il y a aussi la gastronomie, l’ élevage des huîtres et la façon de les préparer et puis un art de vivre dans le Cotentin aussi. C’est la douceur de vivre, peut-être".

Cette spécialiste de la région rappelle l'importance de la facade maritime, qui joue dans l'identité de Saint-Vaast. "Quand on étudie ce qui se passait au 18 ème et au 19 ème siècle, l’âge d’or de Saint-Vaast, c’est 4500 habitants, 17 chantiers navals..."

D'un point de vue plus personnel, ce qui représente le mieux Saint-Vaast-la-Hougue à ses yeux, ce sont les tours Vauban.

A un moment on a habité Caen avec mes parents et on revenait à Saint-Vaast régulièrement puisque toute la famille y était. Et quand on arrivait sur la route de Montebourg, on découvrait les tours de la Hougue. Et quand on les voyait, non seulement notre cœur sautait dans notre poitrine mais moi je retrouvais mes racines à ce moment-là.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cotentin nature parcs et régions naturelles le village préféré des français économie médias télévision