Villedieu-les-Poêles : le désespoir d'un couple de boulangers qui ne trouve pas de pâtissiers et envisage de fermer boutique

Publié le
Écrit par Jean-Yves Gelebart
La boulangerie-patisserie "Au croissant d'or" n'a plus de patissies et risque de baisser le rideau définitivement.
La boulangerie-patisserie "Au croissant d'or" n'a plus de patissies et risque de baisser le rideau définitivement. © Nicolasdalaudier/francetélévisions

La boulangerie "Au croissant d'or" a pignon sur rue dans le centre de Villedieu-les-Poêles (50) et pourtant elle risque de fermer ses portes, faute de pâtissiers. Les deux titulaires du poste ont quitté le commerce récemment pour raison personnelle et les propriétaires ne trouvent personne pour les remplacer.

Christian et Alice Jurczinski dirige la boulangerie-pâtisserie "Au croissant d'or" depuis 2017. Leur commerce situé place de la république marche plutôt bien. Il emploie un boulanger, deux pâtissiers et deux vendeuses.

En novembre 2021 commencent les ennuis avec le départ d'un premier pâtissier, juste avant les fêtes de fin d'année. 2022 commence sur le même mauvais tempo avec le départ de la cheffe pâtissière. Deux départs pour raisons personnelles qui mettent en difficulté l'entreprise car le patron, lui-même au fournil est affaibli depuis deux ans après un AVC. Malgré de multiples démarches à Pôle Emploi ou sur les réseaux sociaux, Alice et Christian ne trouvent personne pour travailler avec eux.

Une situation inédite pour ce couple qui travaille depuis 35 ans dans le commerce. 

On arrive en fin de carrière, mon mari est fatigué et ce manque de personnel nous épuise et nous déçoit. On adore ce qu'on fait et on aimerait partir proprement à la retraite.

Alice Jurczinski

Propriétaire de la boulangerie-pâtisserie

A 59 ans, Christian affaibli par un accident cardio-vasculaire n'a pas le temps, ni la santé pour faire le travail de trois personnes. Les propriétaires de la boulangerie-pâtisserie ont donc un besoin urgent de recruter deux pâtissiers. Mais à ce jour, ils ont fait choux blanc.

Je suis vraiment fatigué de voir qu'on ne trouve pas de personnel pour venir travailler dans la boulangerie. Certes les horaires sont difficiles, il faut commencer à 4h du matin, mais je suis prêt à faire des concessions. Si la personne veut commencer un peu plus tard, ce n'est pas un problème. Cela fait 3 mois que je cherche et je ne trouve personne pour un contrat de 35h par semaine payé 39h. Mon affaire tourne, on dégage des bénéfices et malgré cela on n'intéresse personne, c'est ce qui fait mal au cœur.

Christian Jurczinski

Propriétaire de la boulangerie-pâtisserie

Dans la commune de Villedieu-les-Poêles, la mésaventure de la boulangerie-pâtisserie de la place de la république fait beaucoup parler. Une cliente, Nathalie, qui vient d'acheter des croissants, s'inquiète d'une possible fermeture du commerce. " C'est une excellente boulangerie et les patrons sont agréables" dit-elle, ajoutant " il faut les aider pour que la boulangerie ne ferme pas". Même mobilisation chez Thierry, fidèle client de la boulangerie, qui a contacté un ami qui travaille dans une entreprise d'intérim, en vain. " Mon ami m'a répondu qu'il n'avait personne en pâtisserie, c'est vraiment dommage si la boulangerie devait fermer car un commerce de proximité en centre-ville qui disparait, c'est vraiment pas bon".

Si le couple de commerçants ne trouve pas rapidement un ou deux pâtissiers, il pourrait mettre la clef sous la porte, faute de personnel suffisant pour faire tourner la boutique. Une situation inconcevable alors que l'affaire se porte bien et que le chiffre d'affaire est en hausse depuis plusieurs années.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.