Médecins, personnels de santé : quels sont les indemnités de déplacements lors de consultations à domicile ?

En France, les médecins, infirmiers ou encore kinésithérapeutes sont amenés régulièrement à consulter à domicile. Mais d'un métier à l'autre, les personnels de santé ne bénéficient pas des mêmes indemnités de déplacements.

Agnès travaille chez SOS Médecins depuis plus de 30 ans. Ce matin, elle commence sa première visite à domicile à 9 heures. Avant d'arriver à l'adresse où elle doit se rendre à Caen (Calvados), elle tourne en rond quelques minutes pour trouver une place de parking. Une fois garée, elle va à la recontre de son patient. La personne qu'elle vient voir est en situation de handicap et est alitée. Elle ne peut pas se déplacer et se sent mal. Agnès fait connaissance, se renseigne sur les antécédents du malade et l'ausculte. Puis elle va  dans le salon récupérer la carte vitale de son patient pour rédiger une ordonnance. Résultat : elle passe plus de quarante minutes sur place avec un tarif de consultation de 35 euros, soit 25 euros l'acte et 10 euros d'indemnités de déplacement : "J'aime mon métier, mais depuis dix ans, le tarif de la majoration de déplacement n'a pas évolué. La difficulté c'est qu'on fait face à beaucoup de personnes âgées ou en situation de handicap et on reste en moyenne entre trente et quarante-cinq minutes avec eux". Aujourd'hui elle demande à ce que le montant de l'indemnité soit plus importante car du temps sur la route, elle en passe, et des visites à domicile, elle en fait régulièrement.

10 euros de majoration de déplacement pour les médecins

En Normandie, on compte une soixantaine de médécins chez SOS Médecins. Et tous dénoncent «la fin programmée des visites à domicile» si les tarifs de l'acte de base et de la majoration n'évoluent pas : "On ne reconnaît pas notre travail. On fait énormément d'heures pour répondre aux différents besoins. Certains médecins vont partir à la retraite et si on ne fait pas évoluer les tarifs de consultation à domicile, je crains que les jeunes médecins ne soient pas au rendez-vous pour la relève" explique Jean-Paul Karatchentzeff, Président de SOS Médecins Caen. Il ajoute : "Dans le bassin caennais, on est 27 médecins. On couvre les visites à domicile à Caen mais également dans les villes aux alentours. On passe du temps sur nos trajets. On est de plus en plus demandé par manque de médécins généralistes sur le terriroire. On fait en moyenne deux consultations par heure avec une majoration de déplacement de 10 euros alors que les médecins généralistes en font en moyenne quatre par heure".

De son côté, lorsque le Docteur Caroline Collignon, médecin généraliste, entend parler de quatre consultations par heure, sa réaction ne se fait pas attendre : "C'est dommage de nous opposer, je peux avoir des consultations qui durent quinze minutes mais d'autres plus d'une heure et quel que soit le temps passé avec le patient c'est 25 euros la consultation".  Son cabinet est installé en zone rurale, à Almenêches, dans l'Orne : "Des visites à domicile, j'en fais beaucoup. Comparé à SOS Médecins ce ne sont pas des urgences mais des suivis de patients qui pour beaucoup sont âgés ou en situation de handicap. J'applique aussi une majoration de déplacement de 10 euros et je reste sur place au moins trente minutes avec plus d'un quart d'heure de trajet de voiture. Je fais plus de 50 consultations par jour et je finis très souvent mes journées avec plus de deux heures de retard".

Kinésithérapeutes, infirmiers... des majorations de déplacements bien plus bas

À Colleville-Montgomery (Calvados), les consultations à domicile c'est aussi le quotidien de Frédéric Leroux, kinésithérapeute. Sauf que sa majoration de déplacement est de 2,50 euros : "Les soins à domicile c'est plus près du bénévolat vu le temps qu'on passe sur la route et vu le montant de l'indemnité de déplacement. On perd du temps sur la route, pour se garer. Quand on cumule, ça représente près de 2 heures sur notre journée !". 



Même constat pour les infirmiers à domicile, les honoraires sont complétés d'une indemnisation forfaitaire de déplacement (IFD) de 2,50 €. Si l'ordonnance ne porte pas la mention « à domicile », ils ne pourront pas bénéficier de cette indemnisation. Mais lors de leur tournée, les infirmiers sont rémunérés à l'acte et non à la consultation.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société personnes âgées famille région normandie vie associative social économie