Mobilisation des personnels soignants des hôpitaux : les "héros" ne veulent pas être oubliés !

La crise du covid est passée, mais les soignants sont plus que jamais déterminés à ce qu'on ne les oublie pas. Après les promesses faites par le gouvernement pendant la période du coronavirus au personnel des hôpitaux, ils attendent désormais des actes. 

© Didier Meunier, Ftv

Caen, le Havre, Evreux, Lisieux... de nombreux rassemblements avaient lieu ce matin un peu partout en Normandie, pour cette journée nationale de mobilisation du personnel des hôpitaux publics.
A Rouen, aides-soignants, infirmiers, brancardiers travaillant dans le public et le privé, se sont retrouvés devant le CHU à 9H30 ce mardi 16 juin, avant d'entamer leur marche jusqu'à l'Agence Régionale de Santé, située rue malouet sur la rive gauche de la ville. Le cortège était composé de 2 à 3000 personnes.
L'ARS est la représentante régionale des politiques de santé nationales, et c'est bien de cela dont il s'agit. 
Les personnels des hôpitaux publics mobilisés partout en France, entendent faire pression sur le gouvernement au moment où le Ségur de la santé est sur le point de rendre ses travaux.

Lors d'un déplacement en province le 25 mars 2020, le Président de la République Emmanuel Macron avait pris un engagement auprès de toutes les personnes mobilisées dans la crise du covid-19 : « à l’issue de cette crise, un plan massif d’investissement et de revalorisation de l’ensemble des carrières sera construit ».

Mobilisation des personnels soignants des hôpitaux : les "héros" ne veulent pas être oubliés ! ©France 3 Normandie

Des promesses à honorer

Le "Ségur de la santé" était donc lancé, autour de quatres axes principaux :
-Revalorisation des carrières et développements des compétences et des parcours professionnels à l’hôpital et dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) 
-Plan d’investissement et réforme des modèles de financement 
-Mise en place d’un système plus souple, plus simple, plus en proximité, en revalorisant le collectif, le sens de l’équipe et l’initiative des professionnels 
-Mise en place d’une organisation du système de santé fondée sur le territoire et intégrant hôpital, médecine de ville et médico-social.
Emmanuel Macron n'a pas oublié non plus les soignants dans son discours télévisé du 14 juin, en évoquant « une relance par la santé ... des investissements nouveaux et une organisation plus efficace".

© D. Meunier, Ftv

Un collectif soudé

Cette mobilisation regroupe la plupart des syndicats de la fonction publique hospitalière -CGT, FO, SUd, Unsa- et deux collectifs -Inter-Urgences et Inter-Hôpitaux-. 
Tous demandent une revalorisation générale des salaires associée à un plan de recrutement, un plan de formation, et l'arrêt des fermetures d'établissemements, de services hospitaliers et de lits.

Solidarité avec les soignants

Dans les cortèges ce matin se trouvaient aussi des personnes venues par solidarité avec des soignants que l'on a honorer pendant la crise du coronavirus et qu'il convient de ne pas laisser tomber.

Les français ont tapé sur des casseroles, allumé des bougies pour soutenir les soignants. Mais il faut aller au delà, et rappeler au gouvernement qu'il faut une revalorisation des salaires et des embauches. C'est le cas dans tous les services publics, mais particulièrement pregnant à l'hôpital. Une citoyenne solidaire

En plus des mobilisations de la matinée, le personnel des hôpitaux havrais se retrouvera vers 18 heures sur la parvis de la mairie du Havre, et appellent leurs soutiens à les rejoindre. 
Ce soir à 20 heures, la population est également attendue à sa fenêtre pour soutenir le mouvement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation social région normandie société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter