Les soignants crient leur “amour” du service public en ce jour de Saint-Valentin

Les soignants mobilisés pour crier leur “amour” du service public en ce jour de Saint-Valentin / © E.deMiniac, France Televisions
Les soignants mobilisés pour crier leur “amour” du service public en ce jour de Saint-Valentin / © E.deMiniac, France Televisions

Ce vendredi 14 février signe une nouvelle journée d'action des personnels soignants. Ils sont dans la rue pour redire leur "amour" du service public. La première mobilisation normande s'est déroulée devant l'Etablissement public de santé mentale Le bon Sauveur à Caen.
 

Par L.A.

Devant l'établissement public de santé mentale Le bon Sauveur à Caen, une quarantaine d'infirmiers psychiatriques ont organisé une assemblée générale. Ils protestent contre le manque de moyens. 
Le personnel ne peut s'empêcher de penser au drame qui s'est joué jeudi 13 février, dans les Deux-Sèvres. Une infirmière de 30 ans, mère de famille, a été mortellement blessée par un patient d'une unité psychiatrique.

"Ici, à l'hôpital, tous les jours on a un soignant qui se fait agresser", explique un responsable syndical du Bon sauveur à Caen, "ça c'est pas notre métier. Notre métier en psychiatrie c'est d'aider les gens. Aujourd'hui en psychiatrie, vu qu'on n'est pas assez nombreux, on ne peut pas répondre aux demandes, les patients s'énervent, s'agitent. Les autres patients sont un peu délaissés dans ces moments-là. Vous voyez le cercle vicieux dans lequel on se retrouve aujourd'hui."

Aujourd'hui nous on dit, OK, on pourra supprimer des lits quand on aura fait sortir des patients, quand il y aura des structures pour accueillir nos patients. Le Ministère, l'ARS et la direction font les choses à l'envers. Ils suppriment des lits alors qu'on n'a pas de place pour nos patients.
 

EPSM de Caen

Dans l'après-midi, la mobilisation se poursuit pour les soignants en psychiatrie. Ils ont disposé des matelas dans la rue et ils filtrent les admissions.

Un autre rassemblement a eu lieu dans le hall du CHU de Caen. Le mot d'ordre est le même : défendre l'hôpital public et lui déclarer sa flamme.

CHU de Caen


400 personnes rassemblées devant l'hôpital de Cherbourg

Dans la Manche, 400 personnes se sont rassemblées devant l’hôpital Pasteur, à Cherbourg. Les suppressions de postes sont pointées du doigt. Sur les affiches, un slogan : "Soigner est un métier, arrêtez de nous saigner ! Non aux suppressions de postes !".
 

Rassemblement pour le service public à Cherbourg

 

Rouen : mobilisation dans le hall du CHU


La mobilisation avait lieu en Seine-Maritime également où des médecins et des infirmiers se sont rassemblés dans le hall du CHU de Rouen, dans le cadre d'un mouvement intersyndical. Ils réclament davantage de lits et de moyens.

"Il faut absolument que le gouvernement mette les effectifs en adéquation avec la charge de travail, et ce n'est pas le cas actuellement", souligne Frédéric Louis, représentant CFDT au CHU de Rouen.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus