Moulineaux (76) : les voleurs de voiture en détruisent 8 en une nuit

Image d'illustration / © Olivier Arandel / MaxPPP
Image d'illustration / © Olivier Arandel / MaxPPP

La police rouennaise a arrêté 3 hommes dans leur équipée nocturne. Tout a commencé par un "home jacking" à Moulineaux près de Rouen. Les voleurs  en fuite ont multiplié les méfaits et les accidents

Par Sylvie Callier



4H40 du matin, vendredi 11 décembre à Moulineaux. La brigade anti-criminalité arrive chez les propriétaires d'une maison. Leur portail a éte défoncé. Leurs deux voitures, une Range-Rover et une Mini ont été volées. Les malfaiteurs qui sont entré par effraction dans leur maison ont aussi dérobé plusieurs objets sans être surpris.

La BAC déploie un dispositif pour repérer les 2 voitures volées. A 4H50, la Mini est aperçue suivie d'une fiat 500. Les deux conducteurs refusent de s'arrêter. Ils sont filés par la police. A 5 heures du matin, la Mini fait une sortie de route à Petit-Quevilly, endommage des voitures en stationnement. Le conducteur de la Mini refuse le contrôle d'identité. 

Les policiers parviennent aussi à interpeller le conducteur de la Fiat. 

La Range-rover volée s'encastre dans un garage automobile


La grosse cylindrée est retrouvée en piteux état à Bardouville près de la Bouille. Elle a percuté la clôture d'un artisan garagiste et endommagé plusieurs voitures en stationnement. 

Les policiers placent en garde à vue les 3 suspects. Ils ont 31 ans, 21 ans et 20 ans. Tous sont originaires de l'Oise et sont bien connus des services de police. 

Les enquêteurs découvrent que durant la nuit de vendredi à samedi, les trois hommes ont aussi tenté un cambriolage à Anneville-Ambourville mais la présence d'un chien les a dissuadés. 

Plus tard, ils ont tenté le "car jacking" d'une voiture arrêtée à un feu rouge en se faisant passer pour des policiers. Le conducteur n'a pas été dupe.


Des "prédateurs" de voitures dont un seul a le permis


Les trois hommes ont été placés en garde à vue et déférés devant un juge. Ils devraient être jugés en comparution immédiate ce mardi. Le préjudice de cette équipée nocturne s'élève à environ 100.000 euros.








Sur le même sujet

Les + Lus