Cet article date de plus de 5 ans

Les moyens pour lutter contre la chaleur au championnat de France #GOF2015

Les prévisions météos prévoient que le mercure reparte à la hausse pour la fin de la 1ère session. A Lamotte-Beuvron tous les moyens sont bons pour se rafraîchir, que l 'on soit poney, cavalier ou spectateur. Mode d'emploi en 6 clichés.

© F-m.L
Les conditions météos extrêmes sont difficiles.pour les humains ; elles le sont tout autant voire plus encore pour nos amis poneys et chevaux. En début de semaine alors que le thermomètre pointait un joli 36°, que la réverbération de la lumière était si forte, dans le parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron, le sujet était dans toutes les bouches.

Prudence 

L'organisation tout d'abord veille. Les messages régulièrement diffusés à la radio événementielle du Generali Open de France font la part belle aux moyens d'assurer le bien-être des chevaux. "Toutes les heures nous répétons les conseils de prudence. Il y a nécessité de faire boire les chevaux plus et plus souvent que d'habitude", souligne Cécilia  Reymond, responsable de la communication. "Nous incitons également les cavaliers qui n'ont pas de compétition à éviter le travail en journée. Nous ouvrons les pistes en soirée, pour profiter de la fraîcheur, même relative", continue t'elle. "Les poneys sont souvent maintenus dans l'ombre des box. Enfin, le parc met à disposition de nombreuses douches et les poneys y passent régulièrement."
Un bien bon moment que celui de la douche.
Un bien bon moment que celui de la douche. © F-m.L

Classique

Sous le soleil, les lumières sont également apportées par les ombrelles, ou plus exactement les parapluies détournés.
© F-m.L

Brumisateurs et jets

Pour les spectateurs, écrasés par le soleil, il est également possible de trouver des brumisateurs sur le site.

© F-m.L

Enfin, les pauses sont l'occasion d'arroser le sable des pistes... Et par chance les jets sont pivotants et forts. Et régulièrement généreux pour refroidir le public assez peu soucieux de se retrouver trempé.

La serviette humide

Mais dans le même temps, les participants ne sont de leur côté pas avares de solutions. Chacun y va de sa technique et de ses modes opératoire.
Il y a d'abord la serviette. Humide évidemment, placée sur l'encolure de la monture. Maintenir la température à des degrés raisonnables.
© F-m.L

Baignade

Le parc fédéral est également traversé par un rû qui fourmille de bipèdes et quadrupèdes, chevaux ou chiens, qui viennent se rafraîchir.
Mais l'endroit le plus magique est sans nul doute le plan d'eau situé très légèrement décalé au sein du Parc. Un étang dont les berges ne désemplissent pas. Les couples s'y donnent rendez-vous, les uns harnachés, les autres sans selle, voire en simple licol. Et tous vont se baigner, en groupe pour discuter, téléphoner, ou en organisant des mini traversées, sortes de courses improvisées avec de belles et sympathiques gerbes luisantes au soleil.
© F-m.L

Ce que l'histoire ne dit pas c'est qu'officiellement le règle est stricte : la baignade est interdite. A 35 degrés nécessité fait loi !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval sport équitation