Extrêmement vénimeuse, la Physalie est arrivée dans le Cotentin

© JEAN PIERRE MULLER / AFP
© JEAN PIERRE MULLER / AFP

Cet organisme aquatique, vivant habituellement dans les mers tropicales, est apparu ces dernières semaines sur les côtes de nos voisins bretons. Ce weekend, il a été aperçu dans le Cotentin. Ses filaments sont particulièrement urticants. 

Par CM

On l'appelle "vessie de mer" ou "galère portugaise", des dénominations renvoyant à la large poche translucide et violette qui la surplombe et lui sert de flotteur. Pour le néophyte, elle a l'apparence d'une méduse mais elle peut s'avérer bien plus dangereuse pour l'homme. La physalie (Physalia Physalis de son nom latin) est un siphonophore, un organisme zooplanctonique vivant habituellement dans les mers chaudes. Certains specimens ont pourtant été observés ce weekend dans le Cotentin.

Ces dernières semaines, elle était apparue sur les côtes bretonnes, notamment dans les départements du  Morbihan et du Finistère, comme le rapportent nos collègues de France 3 Bretagne. Sa présence a entraîné la fermeture de plusieurs plages car ses filaments microscopiques, pouvant mesurer plus d'une dizaine de mètres, sont parmi les plus urticants et vénimeux.

Leur nocivité perdure plusieurs semaines après la mort de l'organisme (jusqu'à deux mois). Les piqûres peuvent provoquer brûlures, fièvre, crampes, vomissements, douleurs abdominales, gêne respiratoire ou perte de connaissance. Dans les cas les plus graves, elles peuvent entraîner un arret cardiaque.

Selon le site Dielette.fr, les physalies seraient arrivées sur la côte ouest du Cotentin dans le secteur allant de Siouville Hague à Sciotot. Interrogé par nos confrères de la Presse de la Manche, le maire de Siouville, Bertrand Bottin, indique avoir été prévenu le 11 novembre dernier de la présence de deux specimens sur la plage de sa commune. Pour l'instant, leur faible nombre ne nécessite pas d'interdire l'accès au site. Des affiches ont été mises en place pour prévenir le public.

En cas de contact avec une physalie, il est recommandé d'appeler immédiatement le SAMU (15).






Sur le même sujet

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne