L'EPR de Flamanville devrait bien démarrer fin 2018

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

EDF vient de confirmer la date des essais de l'EPR de Flamanville et la volonté de démarrer l'exploitation fin 2018. Une annonce qui se télescope avec celle de l'électricien finlandais TVO qui, lui, déplore un énième retard dans la mise en service de l'EPR à Olkiluoto. 

Par L.A /AFP

EPR de Flamanville: calendrier confirmé avant 2 importantes phases d'essai 

EDF vient de confirmer le calendrier et le coût du réacteur nucléaire EPR de Flamanville avec un démarrage prévu en fin d'année 2018. Alors que le 6 septembre dernier, un responsable de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), le bras technique du gendarme du nucléaire, estimait que l'objectif de démarrer l'EPR fin 2018 serait difficilement tenable en terme de calendrier, EDF confirme son échéancier initial :

"A Flamanville, on est en train de terminer la phase de construction et on rentre vraiment dans les phases de tests complets de l'installation",
a souligné Xavier Ursat, directeur Ingénierie et Projets Nouveau Nucléaire.

Les premiers test "à froid"en décembre 2017

EDF précise que les essais dits "à froid" (avec de l'eau à température ambiante) débuteront lors de la deuxième quinzaine de décembre 2017 et dureront environ deux semaines. "On va faire circuler l'eau pour la première fois avec les pompes primaires dans l'ensemble de la chaudière nucléaire et donc on va tester et mesurer toutes les pressions, les débits et voir si tous les systèmes se comportent normalement", a expliqué Laurent Thieffry, directeur du projet Flamanville 3.

Cette séquence se conclura par un "test d'étanchéité de ce circuit à très haute pression".

Les essais "à chaud" en juillet 2018

En juillet 2018 les essais dits "à chaud" seront réalisés dans des conditions de température et de pression similaires aux conditions d'exploitation. "Là on va tester l'ensemble des systèmes, l'ensemble des fonctionnalités d'exploitation et de sûreté comme s'il y avait du combustible en cuve", a détaillé Laurent Thieffry. "Aujourd'hui on est confiants dans notre capacité à tenir ces deux prochaines
étapes
", a-t-il assuré.

La fin des reports ?
Depuis le début du chantier fin 2007, le démarrage du réacteur a été à plusieurs reprises repoussé alors qu'il devait au départ être lancé en 2012. Son coût a entre temps plus que triplé à 10,5 milliards d'euros, chiffre annoncé en septembre 2015.

Pendant ce temps, en Finlande...  : la mise en service de l'EPR repoussée à mai 2019

L'électricien finlandais TVO a déploré lundi un énième retard dans la mise en service de l'EPR à Olkiluoto (OL3), désormais prévue par Areva-Siemens en mai 2019 et non plus à la fin 2018.
La mise en service de l'EPR finlandais, dans le sud-ouest du pays, était initialement prévue pour 2009 mais le chantier, lancé en 2005, connaît
d'importants retards et surcoûts que les deux parties s'imputent mutuellement.

Dans le détail, Areva prévoit le lancement des essais à chaud en décembre 2017, suivis d'un chargement du combustible en août 2018. La première connexion au réseau est ensuite attendue en décembre 2018 pour une mise en service commercial en mai 2019.

Ce mardi 10 octobre se réunisait la commission locale d'information (CLI) de Flamanville. L'occasion pour EDF de faire le point sur l'avancement du chantier de l'EPR, un chantier en voie d'achèvement selon l'électricien.

Reportage de Jérôme Raguenau et Leïla Agorram
Intervenants:
- Bertrand Michoud, directeur de l'aménagement de Flamanville 3
- Didier Anger, président du Crilan

Réunion de la CLI: le point sur l'EPR
La Commission locale d'Information de Flamanville se réunissait ce mardi 10 octobre. L'occasion pour EDF de faire le point sur le chantier de l'EPR et de confirmer sa mise en service prochaine.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne