• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

En Normandie, 61 enfants sont nés d’un don d’ovocytes et de spermatozoïdes.

© PHOTOPQR/LA VOIX DU NORD
© PHOTOPQR/LA VOIX DU NORD

Selon les derniers chiffres la Normandie comptait, en 2016, 44 donneuses d’ovocytes et 22 donneurs de spermatozoïdes. 61 enfants sont ainsi nés d’un don. L’agence de la biomédecine espère recruter encore davantage de donneurs.

Par Nicolas Corbard

Si vous êtes en bonne santé, que vous êtes âgés de 18 à 37 ans pour les femmes et de 18 à 45 ans pour les hommes, pourquoi ne pas faire un don ?

En Normandie, selon les derniers chiffres de 2016 (ce sont les données les plus récentes en raison du temps qu’il se passe entre le don et la naissance), 66 personnes ont fait un don : 44 femmes et 22 hommes. 61 enfants sont ainsi nés d’un don d’ovocytes et de spermatozoïdes.
 

Le nombre de donneurs augmente


Mais il faut encore intensifier les efforts. En France, 3 000 couples souffrent d’infertilité. En Normandie, au 31 décembre 2016, 164 couples étaient en attente d’un don d’ovocyte.

Selon les sondages réalisés par l’agence de la biomédecine, les Français sont de plus en plus sensibilisés aux dons de gamètes. En un an, le nombre de donneurs a d’ailleurs nettement augmenté : +38 % pour les femmes et + 42 % pour les hommes.

Chacun connaît dans son entourage des couples qui rencontrent des difficultés pour avoir des enfants, ce qui encourage les donneurs à franchir le pas au nom de la solidarité.
 
© Agence de la Bioéthique
© Agence de la Bioéthique
 

Des dons très encadrés


A partir du 3 novembre, une campagne de l’agence de la biomédecine va être lancée. Objectif : informer sur les dons de gamètes et recruter de nouveaux donneurs.

Les dons de spermatozoïdes et d’ovocytes sont encadrés par la loi sur la bioéthique. Dix enfants maximum peuvent être conçus à partir d’un même donneur. Pas besoin d'être déjà parent pour donner.

Aucune filiation ne peut être établie entre le donneur et l’enfant. Seules les personnes qui souffrent d’infertilité médicale peuvent bénéficier d’un don. Ce dernier est d’ailleurs totalement bénévole, aucune rémunération ne peut-être attribuée.
 
© Agence de la Bioéthique
© Agence de la Bioéthique

Les adresses pour faire un don en Normandie

  • CHU de Caen – Cecos de Basse-Normandie – Unité de médecine et de biologie de la reproduction                              Pour le don de spermatozoïdes : secretariat-cecos@chu-caen.fr et tél 02 31 06 45 06                                                          Pour le don d’ovocytes : dondovocytes@chu-caen.fr et tél 02 31 27 20 59

 

  • CHU de Rouen Normandie – Cecos de Rouen – Biologie de la reproduction - 0232888225

Sur le même sujet

Stéphane Bern lance les Journées du patrimoine - septembre 2019

Les + Lus