Normandie réunifiée : “le rôle et la place de la Métropole de Rouen sont niés”

© Stéphane l'Hôte
© Stéphane l'Hôte

Le maire de Rouen et le président de la métropole Rouen-Normandie se disent inquiets. Dans une déclaration commune, ils alertent sur plusieurs points de "déséquilibre" de la répartition des services et des emplois entre Caen et Rouen

Par Sylvie Callier



Rouen ou Caen. Le débat est sensible. L'heure est aux choix. Quelles directions iront dans l'une ou l'autre ville de la Normandie Réunifiée ?

Les élus du Conseil Régional voteront le 26 mai pour le nouveau siège de l'assemblée. Le choix de Caen sera proposé par le président Hervé Morin.

Dans leur déclaration commune, le maire de Rouen et le président de la métropole Rouen Normandie demandent de "corriger" une orientation qui leur semble déséquilibrée.

Extraits :

Ces déséquilibres mettent directement en cause l’efficacité des futurs services de la région car ils méconnaissent la réalité régionale, et notamment l’importance démographique et économique de la Métropole Rouen Normandie, qui est, avec ses 500 000 habitants, la seule Métropole de la grande région




L’orientation qui se dessine laisse craindre que les engagements pris publiquement au sujet de la répartition équilibrée des services de la Région et des agents régionaux ne soient pas tenus. Des inquiétudes s’expriment à ce sujet de plus en plus nettement chez les personnels et parmi les élus, y compris ceux de la sensibilité de la nouvelle majorité. Nous les partageons.


Nous demandons que les modalités d’organisation et d’implantation de l’Agence de Développement pour la Normandie (ADN) soient impérativement modifiées pour garantir aux entreprises du premier pôle d’emploi de Normandie un accès efficace aux services et aux interlocuteurs dont elles ont besoin.


La déclaration commune dans son intégralité :

 



Sur le même sujet

Festival Ouest Park au Havre

Les + Lus