La Normandie touchée par la gastro

© MaxPPP/BEP/LE DAUPHINE LIBERE
© MaxPPP/BEP/LE DAUPHINE LIBERE

C'est malheureusement une habitude. Avec l'arrivée de l'hiver, les virus se propagent. Et c'est l'épidémie de gastroentérite qui a démarré la première. La Normandie est plus touchée que l'an dernier, mais résiste encore dans certains endroits. Les détails.

Par David Frotté

Deux fois plus de passages aux urgences que l'an dernier, 14,5 % des consultations à SOS Médecins. Voilà un cadeau dont on se serait bien passé, mais qui revient tous les ans avant Noël : la gastro-entérite aiguës.

Les chiffres sont très parlant dans notre région. La cellule normande de l'institut de veille sanitaire le confirme ce lundi dans son point hebdomadaire. "Ces activités sont supérieures à celles observées les années précédentes à la même période."

Cinq épisodes de cas groupés de GEA ont d'ailleurs été signalés sur les deux dernières semaines.
Mais, comme le montre cette carte, tous nos départements ne semblent pas concernés au même niveau pour l'instant, notamment la Manche qui résiste plutôt bien au virus, contrairement à la Seine-Maritime.

© Réseau Sentinelles
© Réseau Sentinelles


Avec 223 cas pour 100.000 habitants au niveau national, la gastro-entérite est en tout cas bien au-dessus du seuil épidémique (186 cas pour 100.000 habitants), et ce pour la troisième semaine consécutive.
Durant ces trois dernières semaines en France, 393.000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif. Moyenne d'âge : 25 ans. 
Les régions les plus touchées sont les Hauts-de-France, le Grand-Est et les Pays de la Loire.

Cette épidémie est caractérisée par un démarrage précoce, tout en gardant pour le moment une intensité modérée. Attention, généralement ce virus hautement transmissible connait plutôt ces pics de malades à partir de fin janvier. " Selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques, le niveau d'activité des diarrhées aigües devrait continuer d'augmenter de façon modérée durant les prochaines semaines."

Pour rappel, une bonne hygiène des mains (eau et savon ou produit hydro-alcoolique) est primordiale pour éviter la transmission des virus entériques, les mains étant le principal vecteur de la transmission. 
En cas symptômes, consultez un médecin.


Petite consolation, la grippe et la varicelle sont plutôt calmes pour l'instant.

 

Sur le même sujet

Les + Lus