Les normands se distinguent au concours du meilleur apprenti de France

Une quinzaine de jeunes normands ont été distingués au concours du meilleur apprenti de France. Parmi eux, l'alençonnaise Juliette Sagot décroche l'Or en marqueterie et Antonyn Gicquel, 16 ans, se voit attribuer une médaille d'Or en menuiserie et le Trophée de l'Apprentissage. 

Meilleur apprenti de France : les normands se distinguent
Meilleur apprenti de France : les normands se distinguent © France 3 Normandie

Juliette Sagot, meilleure apprentie de France en marqueterie 

Sa médaille d'Or du meilleur apprenti de France lui a été remise le lundi 9 avril, à Paris. Juliette Sagot, en formation de métiers d'art au lycée Napoléon de l'Aigle (dans l'Orne), s'est distinguée en marqueterie sur bois. Elle avait déjà raflé une médaille d'or en sculpture l'année dernière.

Reportage : N.Corbard, JY Loes, A-L Bertiaut et D Migniau


Pour la deuxième année consécutive, Juliette Sagot monte sur la scène de la Sorbonne. L'une de nos équipes avait suivi Juliette il y a un peu plus d'un an quand elle avait  remporté le prix du meilleur apprenti de France en sculpture sur bois. Cette deuxième médaille d'or, cette fois en marqueterie, est hors du commun

Au total en France 344 élèves ont été récompensés ce lundi et 17 étudient en Normandie : un cru exceptionnel.

Antonyn Gicquel, médaille d'Or et Trophée de l'Apprentissage

Le plus jeune lauréat national s'appelle Antonyn Gicquel. "Je ne m'y attendais pas du tout" explique-t-il. Non seulement il remporte une médaille d'Or en menuiserie, mais son jeune âge lui fait emporter dans la foulée le trophée de l'apprentissage, remis chaque année au plus jeune des lauréats. Il obtiendra son bac pro l'an prochain et envisage de poursuivre par un BTS. "J'ai déjà un patron qui m'accueille cet été" nous dit-il. Les jeunes lauréats sont recherchés dans le métier. "C'est plus facile pour les demandes de stage" précise Antonyn.

Depuis tout petit, il se passionne pour le travail manuel. Il faut dire que le virus de la menuiserie se transmet de père en fils dans sa famille. Son grand-père était déjà dans le métier. Alors le jeune homme envisage-t-il de continuer les concours ? "le MOF, on l'espère tous..."avoue Antonyn quand on le questionne sur l'avenir. Le concours du Meilleur Ouvrier de France serait effectivement une nouvelle consécration. 

Antonyn Gicquel
Antonyn Gicquel © IV3


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie emploi économie éducation société apprentissage
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter