Cet article date de plus de 6 ans

Nous sommes Guillaume, le lobbying des chefs d'entreprises avec Caen en capitale

A la foire de Caen, le collectif veut faire entendre sa voix devant l'aéropage des candidats briguant le siège de président d'une Normandie réunifiée. Les entrepreneurs bas-normands défendent l'équilibre entre les deux côtés de la Seine.
Le collectif veut défendre les intérêts de Caen dans une Normandie réunfiée.
Le collectif veut défendre les intérêts de Caen dans une Normandie réunfiée. © CC/ Photos By Clark / Flickr
Un étendard, le drapeau normand, un moto, "nous sommes Guillaume", depuis quelques jours des chefs d'entreprises caennais font parler d'eux sur les réseaux numériques. Dans leur profession de foi, ils se déclarent favorables à la réunification de la Normandie dans une seule grande région, mais mettent en garde contre le jacobinisme haut-normand qui pourrait vouloir faire de Rouen une capitale suzeraine. Pour eux le secret d'une Normandie unie est dans le respect de l'autre et avec l'équilibre absolu comme seule règle


.

Rouen capitale préfectorale (représentante de l’Etat), Caen capitale régionale, s’il ne devait y avoir qu’un seul sens, c’est celui-là : que chaque individu de Cherbourg à Alençon, de Saint-Lô à Evreux, de Flers à Fécamp, du Havre à Avranches, de Rouen à Argentan et de Caen à Granville se sente NORMAND !


Explique le collectif dans sa profession de foi.
I
ls vont donc interpeller les candidats en campagne, à commencer avec le traditionnel déplacement des politiques à la foire d'automne à Caen. Ils sont bien décidés à compter pendant la campagne. Les soutiens et les likes commencent à arriver.

#ILSNOUSOUTIENNENTMichel Onfray nous a fait le plaisir de nous écrire cet édito en marque de soutien à notre collectif...

Posted by Nous sommes Guillaume on samedi 19 septembre 2015

L'incontournable Michel Onfray s'est déjà fendu d'un texte de 9 phrases, histoire d' en finir définitivement avec la logique des chapelles, donc des capitales.
"La Normandie est plurielle et diverse, pas seulement haute et basse. Elle a des villes et pas seulement deux. Elle s’honorerait en initiant pour le pays tout entier cette idée qu’il faut en finir avec les capitales et irriguer les régions avec des villes dans lesquelles les lieux de décision se trouvent également et équitablement répartis." explique le philosophe (bas) Normand sur la page Facebook du collectif. 
Guillaume à l'assaut du centralisme français pardon normand, les lobbyistes rêvent finalement d'une seule chose faire de Caen la Capitale d'une et d'une seule Normandie.

Si nous nous félicitons aujourd’hui de la juste répartition des directions régionales sur la future Normandie, nous n’en demeurons pas moins vigilants pour que cet équilibre trouve sa finalité avec la nomination de Caen comme futur siège du conseil régional Normand.
 

Le collectif "nous sommes Guillaume" sur la forteresse du Conquérant à Caen.
Le collectif "nous sommes Guillaume" sur la forteresse du Conquérant à Caen. © Hélène Jacques / France 3 Normandie

Reportage de Hélène Jacques et Cyril Duponchel
Intervenants:
- Stéphane Gancel, président du Collectif "Nous sommes Guillaume"
- André Festou, directeur d'agence Interim

durée de la vidéo: 01 min 07
Nous sommes Guillaume, le lobbying des chefs d'entreprises avec Caen en capitale

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réunification de la normandie politique fusion des régions réforme territoriale élections régionales 2021 élections économie