La nouvelle AOP "Camembert de Normandie" met fin à la guerre des camemberts

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aurélie Misery .

C'est la fin d'un conflit qui durait depuis plus de 10 ans. La guerre des camemberts entre le certifié AOP DE Normandie et celui fabriqué EN Normandie. Cette nuance disparaîtra dans deux ans avec un seul "Camembert de Normandie" qui rassemblera un coeur de gamme et un haut de gamme.
 

La nouvelle Appellation d'origine protégée (AOP) "Camembert de Normandie" a été lancée officiellement ce vendredi 25 janvier dans une ferme de Saint-Pierre la Rivière dans l'Orne. Un lieu de baptême qui n'a pas été choisi au hasard : l'exploitation produit chaque année 600 000 litres de lait  pour la filière.  



A l'horizon 2021, l' AOP réunira sous la même bannière les anciens adversaires du camembert au lait cru et du camembert pasteurisé. 



Il fixe un cahier des charges très précis avec des critères différents pour le cœur de gamme et le haut de gamme. Pas d'OGM dans les aliments et un pourcentage de races normandes à respecter. 



 - Camembert AOP "cœur de gamme" (sans cahier des charges actuellement) :

·       Au moins 30% de vaches de race normande dans chaque

·       Au moins 6 mois de pâturage par an,

·       La présence de minimum 20 % d'herbe toute l'année dans la ration des vaches laitières,

·       Les aliments contenant des OGM sont proscrits,

Le traitement thermique du lait sera autorisé selon un étiquetage identifié.



De l'autre côté, le haut de gamme, appelé le "véritable" ou "authentique" camembert de Normandie, avec 

-au moins 65 % de vaches normandes dans les troupeaux (contre 50% actuellement)

-au moins 6 mois de pâturage par an

-La présence de minimum 20 % d'herbe toute l'année dans la ration des vaches laitières,

-Les aliments contenant des OGM sont exclus,

Pour le bien-être animal, il sera exigé 50 mètres linéaires par ha.

 

Reportage Jean-Yves Gélébart avec Nicolas Corbart 

Intervenants : 

Patrick Mercier, Producteur fermier, Pdt de l'AOP Camembert de Normandie

Jocelyn Pesqueux, Pdt de l'interprofession Laitière Normande

Hervé Morin, Pdt de la Région Normandie

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité