Nouvelle manifestation contre les ordonnances de Macron : la situation en Normandie

Entre 1000 et 1500 manifestants ont défilé dans les rues de Caen ce matin, à l'appel des syndicats. / © Jérôme Ragueneau - France 3 Caen
Entre 1000 et 1500 manifestants ont défilé dans les rues de Caen ce matin, à l'appel des syndicats. / © Jérôme Ragueneau - France 3 Caen

Les opposants à la politique d'Emmanuel Macron se mobilisent, pour la quatrième fois depuis la rentrée, pour protester contre les ordonnances de la réforme du Code du travail. 16 manifestations ont lieu aujourd'hui dans toute la Normandie. 

Par LA, avec AFP

Les syndicats FO, Solidaires, la FSU et les organisations de jeunesse (Unef, UNL) ont appelé une nouvelle fois à la grève pour dénoncer les ordonnances d'Emmanuel Macron, concernant la réforme du Code du travail. Mais la mobilisation s'essouffle.

Nouvelle mobilisation contre les ordonnances Macron à Caen et Rouen

Ils étaient un peu plus d'un millier à défiler ce matin dans les rues de Caen, d'après les premières estimations. 

Des cortèges ont pris la rue ce matin dans les deux capitales normandes, à Dieppe, au Havre, à Lisieux, Alençon. D'autres manifestations sont attendues cet après-midi à Vire (Calvados), Evreux (Eure), Argentan, Flers (Orne), Fécamp et Lillebonne (Seine-Maritime).  


Transports : peu de perturbations

Les transports en communs des grandes villes sont légèrements perturbés. Dans l'agglomération de Rouen, 83% du service est garanti par le Réseau Astuce. 95% des métros circulent, 90% des TEOR. Attention, le service de 7 lignes de bus (8, 11, 13, 20, 22, 40, 41) est réduit de moitié. Plus d'informations sur leur site internet. Au Havre, le réseau de transports ne fait pas état de conducteurs en grève. Quelques perturbations sont toutefois à prévoir : des déviations et retards en lien avec les manifestations. 
Du côté de la SNCF, rien à signaler sur les TER et Intercités dans la région. 


Ecoles perturbées 

A Rouen, la moitié des écoles n'assurent pas le service de cantine ce midi. Dans 12 écoles de la ville, il n'y aura pas de garderie. L'accueil périscolaire est également perturbé dans plusieurs écoles dieppoises, le détail sur le site de la ville. 

Une lutte judiciaire

Les ordonnances doivent être ratifiées dans les prochains jours. Les syndicats bataillent dans la rue mais également sur le terrain judiciaire. La CFDT et la CGT ont déposé des recours devant le conseil d'Etat pour contester plusieurs mesures et FO prévoit d'en former.

La première mobilisation contre les ordonnances avait réuni dans toute la France le 12 septembre entre 500.000 (selon les syndicats) et 223.000 personnes (police).
Mais le mouvement s'est nettement essoufflé au cours des deux journées de mobilisation suivantes.


Reportage à Caen de Jérôme Ragueneau et Eric Aubron:
Avec:
-Pierrick Salvi, secrétaire UD Force Ouvrière du Calvados
-Jacques Ambroise, secrétaire UD CGT du Calvados
-Maude Zapata, présidente UNEF université de Caen



Sur le même sujet

A Evreux un festival du film d'éducation

Près de chez vous

Les + Lus