Nucléaire : les chaussures de cinq salariés légèrement contaminées à La Hague

Areva indique que cette contamination a été détectée lors des contrôles radiologiques menés habituellement dans l'usine. L'entreprise a proposé à l'Autorité de Sûreté Nucléaire de classer cet évènement au niveau 1 sur l'échelle internationale des événements nucléaires.

L'incident remonte au 4 mai : la contamination a été décelée sur les chaussures de salariés à leur sortie de "la zone contrôlée de l'atelier de cisaillage de l'usine UP2-800". Areva précise que les "cinq intervenants concernés ont été pris en charge conformément aux procédures internes. Les analyses réalisées confirment l’absence de contamination corporelle".

L'entreprise ajoute que les investigations radiologiques ont permis de démontrer "une contamination limitée à 12 m² dans une salle située en zone nucléaire". Le communiqué publié ce mercredi matin indique qu'un "suintement d'acide au niveau d’un équipement mural de prise d’échantillons est à l’origine de cette contamination" et que la surface a été "assainie".

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité