#OnVousRépond. Cheval et confinement : pension, balades, cours d’équitation… tout ce qu’il faut savoir

Ce nouveau confinement limite à nouveau nos déplacements mais les règles concernant la pratique de sports et de loisirs ont été assouplies. Qu'en est-il de l'équitation ? Les propriétaires peuvent-ils rendre visite à leurs chevaux à plus de 10kms ? On répond aux questions que vous vous posez.

© Stéphane L'hôte - France Télévisions

On compte en France, près d'un million de chevaux dont 200 000 sont en pension chez des particuliers. 650.000 personnes sont licenciées de la Fédération Française d'Équitation (FFE) et montent à cheval dans un centre équestre. L'équitation étant un sport - c'est d'ailleurs la 4e discipline sportive la plus pratiquée sur le territoire - elle est soumise aux mêmes règles que n'importe quelle autre activité physique et sportive.

On considère souvent la Normandie comme la plus grande écurie au monde. La région est la première sur l'élevage et la filière équine y représente pas moins de 18.000 emplois. Le nombre de licenciés lui, est parmi les plus importants en France, avec les régions Nouvelle Aquitaine ou encore Occitanie. Bref, il était tout naturel qu'on se penche sur la question du cheval pendant le confinement : qu'a-t-on le droit de faire... ou pas. Et c'est vous qui nous avez posé vos questions à travers notre opération #OnVousRépond. Des questions qui viennent de toutes les régions ! 

Ma fille peut-elle se rendre à ses cours d'équitation ?

Sylvie, habitante de la région Grand-Est, se demande si sa fille peut continuer à se rendre dans son centre équestre situé à plus de 10kms de son domicile pour monter son cheval alors qu'elle n'en est pas propriétaire.

Les cavaliers ont l'autorisation de rejoindre un centre équestre situé dans leur département ou dans un rayon de 30kms autour du domicile, car ces équipements sportifs recevant du public sont classés "PA", c'est à dire "plein air" et non pas "X", clos.

 Le rayon de 10kms concerne lui la pratique sportive sur l’espace public.

Puis-je aller m'occuper du cheval que j'ai en demi-pension  ? (et quelle case cocher)

D'autres questions ont porté sur les soins que demandent ces fidèles montures.

Je suis propriétaire d'un cheval, celui ci est à 35kms de chez moi dans un club équestre. Puis-je me rendre auprès de lui pour lui apporter des soins ?

Xavier - habitant de Nouvelle-Aquitaine

Puis-je aller m'occuper du cheval que j'ai en demi-pension à 15kms de chez moi ?

Cachou - habitante des Hauts-de-France

Que le cavalier soit propriétaire ou non d'un cheval, il est en droit de se rendre dans un centre équestre ou un poney-club.  Il peut y accéder dans le respect des heures de couvre-feu et dans le respect de la limitation géographique.

Le ministère des Sports considère que les exercices et les sorties des chevaux sont vitaux, ils garantissent "leur bien-être, leur équilibre et leur intégrité physique et psychique". Conscient que les personnels des établissements équestres ne pourront assurer seuls les sorties des chevaux, le gouvernement autorise la venue des licenciés. 

Cependant cette venue doit être "maîtrisée". Les centres équestres doivent suivre un protocole strict. La traçabilité des cavaliers et la sortie des équidés doit être assurée via un registre disponible sur le site de la FFE. Les cavaliers doivent sortir munis de l'attestation dérogatoire de déplacement du gouvernement en cochant la case "consultation et soins", et de l'attestation du registre FFE.

Dans une publication postée sur Facebook au début du mois d'avril, la Fédération le rappelle ainsi  : "Le protocole FFE de novembre 20 reste applicable (registre Covid + attestation automatique depuis l’espace club) pour les situations dérogatoires à la distance des 10km et à l’horaire du couvre-feu. Ce protocole FFE permet d'organiser, sous certaines conditions, une venue maîtrisée et tracée dans les établissements équestres, à la fois des propriétaires d'équidés et aussi des cavaliers de clubs, pour assurer les soins et les activités physiques indispensables au bien-être des poneys et chevaux."

Puis-je aller chercher un cheval acheté chez un éleveur d'un autre département ?

Dans les Hauts-de-France, Nerval a réservé un cheval chez un éleveur situé dans un autre département et se demande s'il peut aller le chercher pendant cette période de confinement. Désolé Nerval, mais la réponse est non. Les déplacements entre les départements et les régions ne sont pas autorisés durant ce nouveau confinement. Le gouvernement le précise : il n’est pas possible de sortir de son département pour effectuer des achats de première nécessité, pour les retraits de commandes ou pour bénéficier de prestations de service et pour se rendre dans un établissement culturel ouvert ou un lieu de culte.

En revanche, si vous résidez à la frontière d'un département et que l'éleveur à qui vous avez acheté l'équidé se situe dans un rayon de 30 kilomètres autour de chez vous, votre déplacement sera toléré.

Aussi, si vous êtes propriétaire d'un cheval et que vous souhaitez le transporter, vous devez justifier les raisons de ce déplacement. Il doit respecter le périmètre autorisé et doit avoir pour objectif d’éviter un problème de protection animale ou de bien-être animal.

Peut-on aller acheter du foin dans un département voisin ?

Lionel, habitant de la région Occitanie nous demande s'il est possible d'aller acheter du foin pour ses bêtes dans un département voisin. S'il habite à la frontière d'un autre département, il pourra se déplacer car une tolérance de 30 kms est acceptée pour les achats de première nécessité. En revanche, s'il habite trop loin de cette frontière, il devra faire ses achats à proximité de son domicile.

Les marchands d'aliments pour animaux font partie des commerces dits essentiels
Les marchands d'aliments pour animaux font partie des commerces dits essentiels © Stéphane L'hôte - France Télévisions

Les commerces spécialisés dans la vente d'articles et de nourriture pour les animaux font partie des commerces dits essentiels et sont donc ouverts. Les marchands d’aliments du bétail peuvent aussi continuer à commercialiser des fournitures nécessaires aux exploitations agricoles.

Les concours et compétitions peuvent-ils avoir lieu ?

Comme pour tous les autres sports, les compétitions destinées aux sportifs professionnels et de haut niveau des catégories Elite, Senior et Relève sont autorisées sans limite de distance avec leur domicile. Les sportifs des listes espoirs, des collectifs nationaux peuvent participer à des compétitions uniquement si la distance avec le domicile est respectée.

Une cavalière participante au Concours hippique d'Ezy-sur-Eure en 2013
Une cavalière participante au Concours hippique d'Ezy-sur-Eure en 2013 © Stéphane L'hôte - France Télévisions

Enfin, toutes les compétitions amateurs sont annulées. L'accueil de spectateurs est toujours strictement interdit.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
#onvousrépond équitation sport cheval animaux nature transports économie société