142 ex-Carrier licenciés pour raisons économiques en 2014 mettent leur ex-employeur devant le tribunal

Publié le Mis à jour le

Les ex-Carriers se battent encore. Ils sont cette fois devant la cour d'appel de Caen pour demander à la maison mère des comptes sur la fermeture de leur usine de carosserie en 2014 à Alençon. Alors que la plupart sont aujourd'hui retraités ou salariés ailleurs, la page n'est pas tournée.

Les ex-Carrier n'ont pas digéré la fermeture brutale de leur entreprise en 2014 à Alençon. 5 ans après ils ne lâchent pas et sont ce jeudi 31 janvier 2019 devant la cour d'appel de Caen pour demander une dernière indemnisation à la maison mère, Fast Concept, qui a fermé Carrier Carosserie mais qui est toujours propriétaire des locaux dans l'Orne.

Leur avocat demande 105 000 € pour chacun des 142 plaignants ( 131 hommes et 11 femmes) sur les 178 personnes licenciées en 2014. Ils contestent le motif économique reconnu par les prud'hommes et espèrent une autre lecture devant la 1ère chambre sociale de la cour d'appel de Caen.


En 2014 l'anonce brutale pour le fabricant d'autocar était venu d'une somme d'argent réclamée par la maison mère ( plusieurs millions d'euros) et d'un carnet en berne. mais le motif économique était-il bien valable ?
Le délibéré sera rendu le 25 avril 2019
 

lmll