Cet article date de plus de 3 ans

Alençon : Le président Hollande rend une dernière visite à la Normandie

François Hollande a effectué une de ses dernières visites en tant que président de la République à Alençon ce jeudi. Au programme : des enjeux locaux avec le programme de rénovation lancée par la ville mais aussi des enjeux nationaux, avec l'élection de son successeur.
Le président de la République, François Hollande, et le député-maire (PS) d'Alençon Joaquim Pueyo ce jeudi 4 mai
Le président de la République, François Hollande, et le député-maire (PS) d'Alençon Joaquim Pueyo ce jeudi 4 mai © Charly Triballeau/AFP
C'est sans doute l'une de ses toutes dernières visites (si ce n'est la dernière) en région. C'est en tout cas sa dernière en Normandie, en tant que président de la République pour François Hollande, natif de Rouen. Et celui qu'on dit être parmi les chefs de l'Etat les plus impopulaires de la Ve République a attiré du monde à Alençon. Une de nos équipes a même croisé des habitants d'Hérouville-Saint-Clair qui avaient fait le déplacement pour l'occasion.

Reportage de Thierry Cléon et Charles Bézard

François Hollande à Alençon: la foule des grands jours

Au programme de cette visite, des enjeux locaux avec la visite de certains chantiers du "projet 31" de la ville d'Alençon, une série de 31 opérations dans les domaines l’éducation, l’économie, le logement, l’innovation durable, les services et équipements, le patrimoine, la culture, le sport et la vie associative, des opérations bénéficiant d'un soutien financier de l'Etat. 

Un appel aux Normands

Le Normand d'origine a également adressé un message aux Normands, des deux côtés de la Seine, les appelant à se rassembler, un an après la réunification des deux anciennes régions. "Il y a ceux qui sont nostalgiques, qui préfèreraient qu'elle soit Basse, d'autres qu'elle soit Haute. Maintenant, elle est la Normandie tout entière et vous avez la taille pour faire un certains nombre d'investissements". 

Des enjeux nationaux également. Car à trois jours du second tour de l'élection de son successeur et au lendemain du débat virulent ayant opposé emmanuel Macron à Marine Le Pen, le chef de l'Etat n'a pu s'empêcher de commenter la situation.  "L'élection présidentielle n'est pas un concours, on ne demande pas d'avoir des connaissances et donc l'ignorance peut permettre d'être qualifié au second tour, mais ne peut pas permettre d'être président de la République", a-t-il déclaré, lors d'un discours à l'hôtel de ville d'Alençon.


Retour sur cette visite avec Franck Besnier

François Hollande à Alençon ce jeudi 4 mai 2017



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
françois hollande politique