Condé-sur-Sarthe: Tony Meilhon met le feu à sa cellule

Ce mercredi soir, Tony Meilhon, incarcéré au centre pénitentitaire de Condé-sur-Sarthe pour le meurtre de Laetitia
Perrais, a mis le feu à sa cellule. Une vingtaine de sapeur-pompiers ont été mobilisés.

L'alerte a été donnée ce mercredi soir vers 19 h 40 au centre pénitentaire de Condé-sur-Sarthe, près d'Alençon. Tony Meilhon, 37 ans, condamné en octobre 2015 à la réclusion criminelle à perpétuité pour l'enlèvement, la séquestration et le meurtre de Laetitia Perrais, a mis le feu à un matelas dans sa cellule.

Compte tenu de la dangerosité de certains détenus incarcéré dans cet établissement, l'intervention des surveillants dans les cellules est soumise à des règles de sécurité très strictes (nécessité pour le personnel de s'équiper) et ne peut être immédiate.

Or, selon nos sources, le départ de feu a été très violent et la fumée s'est rapidement propagée dans la pièce. L'"incendiaire", très fortement intoxiqué, a dû être transféré à l'hôpital d'Alençon. Son co-détenu, plus légèrement incommodé, n'a pas eu besoin d'être hospitalisé. Une vingtaine de sapeurs-pompiers ont été mobilisés. 

Pour Emmanuel Guimaraes, délégué FO de la prison de Condé-sur-Sarthe. il s'agit moins d'une tentative de suicide, que de l'acte d'un "jusqu'au-boutiste" qui "voulait absolument du tabac" gratuitement, ce que l'administration lui refusait. "Il a fait ça par répression" vis à vis de l'administration, a dit le délégué syndical. La direction interrégionale des services pénitentiaires à Rennes a confirmé cette version via son service de presse.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter