• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Méthaniseur au sud d'Alençon : le maïs va-t-il être gaspillé pour créer de l'énergie ?

Des agriculteurs du syndicat Confédération paysanne se sont rassemblés pour militer contre les pratiques du méthaniseur / © Guillaume LE GOUIC / France 3 Normandie
Des agriculteurs du syndicat Confédération paysanne se sont rassemblés pour militer contre les pratiques du méthaniseur / © Guillaume LE GOUIC / France 3 Normandie

Des agriculteurs de la confédération paysanne se sont mobilisés jeudi 20 décembre pour militer contre la production de maïs à l'usage unique d'un méthaniseur construit pour produire de l'électricité et du gaz dans le sud d'Alençon, dans l'Orne. 

Par Catherine Gauberti

Les agriculteurs de la confédération paysanne de l'Orne sont inquiets. Une future usine de méthanisation qui va produire du gaz et de l'électricité en brûlant des déchets agricoles va s'implanter à Saint-Paterne, au sud d'Alençon.

Jusque là, pas de quoi s'inquiéter. Sur le principe, le méthaniseur est une manière écologique de créer de l'énergie. 

Mais les agriculteurs de la Confédération paysanne, réunis jeudi 20 décembre pour manifester contre le méthaniseur, estiment que parmi les déchets se trouvent aussi du maïs propre à la consommation, produit uniquement pour faire fonctionner l'usine.


"Des milliers d'hectares vont disparaître pour produire du gaz ou de l'électricité"


"Le maïs n'est pas un déchet, c'est une culture. Tous les ans, il disparaît des milliers de terres agricoles pour l'urbanisation et si en plus, on rajoute des milliers d'hectares qui vont disparaître pour produire du gaz ou de l'électricité, on va accentuer un phénomène de déperdition des terres agricoles", Laurent Leray, porte-parole de la Confédération Paysanne en Normandie. 
 
Selon les porteurs du projet qui n'ont pas souhaité répondre plus en détails affirment que parmi les 1000 tonnes déjà récoltées, 700 sont des déchets et 300 sont effectivement des récoltes. 
 
Des agriculteurs refusent que du maïs soit produit uniquement pour un méthaniseur au sud d'Alençon
Intervenants : Laurent Leray, porte-parole de la Confédération Paysanne en Normandie - Laurent Pinatel, porte-parole national de la Confédération Paysanne Un reportage de : Erwan DE MINIAC, Pauline COMTE, Guillaume LE GOUIC et Estelle ROUX
 

Sur le même sujet

Entretien mercato du Stade Malherbe avec Fabrice Clément

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer