• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

La mort de Fabien Clain, le djihadiste originaire d'Alençon, confirmée par la coalition internationale

Photo non datée du jihadiste français Fabien Clain. / © AFP
Photo non datée du jihadiste français Fabien Clain. / © AFP

Le 21 février dernier, nos confrères de France Inter et de Francetvinfo révélaient que Fabien Clain avait péri dans un bombardement de la coalition internationale en Syrie. Celle-ci a confirmé l'information ce jeudi 28 février. Le djihadiste avait revendiqué les attentats du 13 novembre 2015.

Par CM et AFP

"Une frappe de la coalition a tué un responsable actif des médias de l'EI nommé Abou Anas al Faransi, également connu sous le nom de Fabien Clain, à Baghouz" en Syrie, a tweeté la coalition, confirmant ainsi des informations obtenues la semaine dernière par nos confrères de France Inter et de Francetvinfo
    
La voix de Fabien Clain et celle de son frère Jean-Michel avaient été rapidement identifiées comme étant celles que l'on entend dans le message de revendication des attentats du 13 novembre 2015 par l'Etat islamique. Les deux hommes ont grandi à Alençon dans une famille d'origine réunionnaise. Converti à l'islam dans les années 1990, Fabien Clain, l'aîné s'est rapproché de la mouvance radicale en arrivant à Toulouse. En 2009, il est condamné à 5 ans de prison, aux côtés de Thomas Barnouin, dans l'affaire dite de la filière d'Artigat. En mars 2015, il a réussi à quitter la France avec sa famille pour rejoindre la Syrie. Depuis sa sortie de prison, il était revenu s'installer à Alençon, sa dernière adresse connue. 
 
Retour sur le parcours du djihadiste Fabien Clain

La coalition internationale a indiqué "continuer de prendre l'EI pour cible en Syrie tout en l'empêchant de réémerger dans les zones libérées", en notant que les jihadistes continuaient "de préparer des attentats dans le monde entier". Les forces arabo kurdes soutenues par la coalition internationale se préparent à l'assaut final contre les jihadistes défendant leur dernier carré dans l'est de la Syrie, leur commandant ayant affirmé jeudi que la victoire serait proclamée bientôt.
    

Sur le même sujet

Nicole Belloubet à propos du CEF

Les + Lus