• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

RustiK, le premier parc d’immersion en Europe est en bonne voie

© RustiK
© RustiK

Un an après son lancement, le projet RustiK, un parc d’immersion qui permettra à chacun de vivre une aventure médiévale-fantastique, suscite l’engouement. Une soirée de présentation aura lieu à Sées ce jeudi 21 février.

Par Nicolas Corbard

« Croyez-vous en la magie ? » C’est ainsi que débute la nouvelle vidéo de présentation du parc RustiK. Ewenae nous sert de guide pour entrer dans le monde féérique et fantastique de ce qui sera le premier parc d’immersion en Europe.

Regardez le trailer de RustiK



Le principe est simple : à l’entrée du parc chacun choisira un personnage, une quête et se verra remettre un costume. Viking, brigand, chevalier, rodeuse… les visiteurs se déconnecteront de leur réalité pour endosser un nouveau rôle.

Le site, de 37 hectares, une ancienne carrière de Chailloué dans l’Orne, est somptueux. Pour l’heure, il est encore à l’état sauvage. Les premiers travaux commenceront en 2020, pour une ouverture du parc prévue en 2021.

 


L’originalité de ce parc réside d’abord dans son concept, influencé par la pop culture, les séries télé comme Game of Thrones, les jeux vidéo et les jeux de rôle. Il propose une expérience, plutôt que des sensations, et d’être acteur plutôt que spectateur.

Le visiteur suivra une ligne narrative et sera orienté dans son parcours par une cinquantaine de PNJ, comprenez « personnages non joueurs », qui auront pour but de le guider dans sa quête et de le débloquer si besoin.

L’immersion pourra durer une journée ou plusieurs jours. Le visiteur pourra manger et loger sur place dans un village viking par exemple. Des spectacles seront aussi proposés. 
 

Un budget de 9 millions d'euros


L’autre innovation du parc réside dans son développement écoresponsable. Les constructions seront réalisées avec des matériaux et des artisans locaux. L’alimentation se fera en circuit-court et le but sera de faire vivre l’économie de proximité en générant une cinquantaine d’emplois directs.

Tout cela à un budget : 9 millions d’euros. 4.5 millions venus d’investisseurs privés et d’entreprises, notamment via l’opération des « fondateurs RustiK » qui permet aux sociétés de la région ou d’ailleurs de monter au capital à partir de 5000 euros.
 
© RustiK
© RustiK

Les particuliers, les « Seigneurs RustiK », pourront aussi devenir actionnaires du parc à hauteur de 4.5 millions d’euros. « Nous avons été dépassé par l’engouement »,  se réjouit Julien Prévost-Merlin, à l’origine du projet.

« Beaucoup de personnes ont souhaité investir financièrement dans le parc mais nous n’avions pas la structure juridique pour accueillir tout le monde. Il a fallu changer de structure. » Dans quelques mois, chacun pourra donc devenir actionnaire.

L’équipe, aujourd’hui composée d’une trentaine de personnes, reste prudente en tablant au début sur une ouverture d’une centaine de jours par semaine et 19 000 visiteurs par an. Ce projet a été très bien reçu par le Syndicat national des espaces de loisirs, d'attractions et culturels (SNELAC). 
Reportage : Nicolas Corbard et Karine Lepainteur
Les intervenants: Julien Prévost-Merlin, Concepteur du parc d'immersion- Héloïse Romet, Coordinatrice et business analyste du projet  - Christophe Perrier, Responsable "rôle play" et animations du projet
 

Soirée spéciale RustiK

Une soirée spéciale aura lieu au cinéma le Rex à Sées dans l'Orne le jeudi 21 février à 19h. L'équipe de RustiK dévoilera l'univers du parc et quelques personnages et répondra à toutes vos questions.

Pour en savoir plus sur RustiK c'est ici 

A lire aussi

Sur le même sujet

La cathédrale de Rouen a connu plusieurs incendies

Les + Lus