Et si l’Orne testait la légalisation du cannabis ?

Le député de l’Orne Joaquim Pueyo organise un débat en présence de l’ancien ministre de l’intérieur Daniel Vaillant ce jeudi 3 octobre. La question : faut-il légaliser le cannabis ?

© PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP
C’est un sujet qui revient souvent dans la société française : faut-il légaliser ou non le cannabis ? Cette question a été posée au député de l’Orne Joaquim Pueyo en février 2018 lors d’un conseil consultatif citoyen qu’il avait organisé à Alençon.

Dans la salle, un participant demande : « Et si le département de l’Orne testait la légalisation du cannabis ? ». Le député avait promis de revenir sur cette question. Ce sera chose faite ce jeudi 03 octobre 2019, à 18h30 à la halle aux toiles d’Alençon. 
 

Un ancien ministre de l’intérieur pour animer le débat


Pour débattre du sujet, Joaquim Pueyo a invité Daniel Vaillant, ancien ministre de l’intérieur, ainsi que des associations et des médecins :
 

« M. Vaillant connaît bien le sujet. Il y a une économie souterraine qui est en place. Il y a des questions qui se posent. Il s’agit de débattre et d’étudier les impacts de la légalisation »


Daniel Vaillant avait en effet, alors qu’il était député en 2003, relancé le débat autour de la légalisation du cannabis. Il y est favorable mais en prenant les mêmes précautions qu’avec l’alcool et en pénalisant les conduites à risque.

Le rapport parlementaire qu’il avait déposé en ce sens était resté lettre morte à l'époque. La position de Daniel Vaillant est d’encadrer la consommation pour lutter contre le trafic de drogue.
 
Image d'illustration
Image d'illustration
 

L’Orne département test ?


Depuis plusieurs mois, le parlement s’est de nouveau emparé de la question. Un groupe de travail a été constitué sur la légalisation du cannabis. Il n’a pas encore rendu son rapport.
 

Proposition de loi sur la légalisation du cannabis



Une proposition de loi a aussi été déposée le 20 juin dernier, proposition qui n’a pas encore été débattue. Joaquim Pueyo n’est pas fermé à une expérimentation dans l’Orne 
 

« Ce n’était pas mon idée en organisant ce débat. Je suis ouvert à toutes propositions mais j’attends les conclusions du groupe de travail. S’il y a une expérimentation dans les territoires pourquoi pas ? Mais ça veut dire évaluer et contrôler la consommation dans le respect de la santé publique »


 Si vous êtes intéressé par le sujet rendez-vous donc ce jeudi 3 octobre à 18h30 à la Halle aux toiles à Alençon.  

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société drogue justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter