• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Un éleveur d’Argentan en grève de la faim devant l’abattoir Socopa

© F3BN
© F3BN

Depuis lundi, Thierry Thomas mène une grève de la faim devant l’abattoir de la Socopa à Gacé dans l’Orne.

Par Nicolas Corbard

Il en a « ras-le-bol ». Depuis le lundi 4 mai, Thierry Thomas s’est installé dans sa caravane et a décidé d'entamer une grève de la faim à l’entrée de l’abattoir Socopa de Gacé dans l’Orne.

A 49 ans, cet éleveur de veaux à Argentan a vu ses revenus s’effondrer en 7 années. Depuis 30 ans, il élève des bovins au Gaec des Blandinières, mais en quelques années le prix d’achat des veaux à l’unité à augmenté de 80 euros alors que le prix de vente n’arrête pas de chuter.

Conséquence : la marge pour les éleveurs est réduite à peau-de-chagrin. Aujourd’hui, l’avenir de son entreprise et de ses quatre associés est directement menacé.

Selon lui, l’abattoir de la Socopa est un des maillons du système. Pour mettre fin à sa grève de la faim, il exige qu’une table ronde soit organisée à Gacé avec tous les acteurs de la filière bovine.

Le reportage d'Elise Ferret et de Cyril Duponchel: 

Eleveur d'Argentan en grève de la faim

Les intervenants du reportage: 

- Thierry Thomas, Eleveur
- Michel Manoury, Président de la section viande de la coordination rurale
- Isabelle David, Prefet de l'Orne

Sur le même sujet

Des maisons individuelles mal construites ? Un constructeur normand mis en cause

Les + Lus