• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le motard normand Fabrice Miguet se tue dans une course en Irlande-du-Nord

Fabrice Miguet avait reçu une équipe de C Sports en 2016 avant de particper au tourist trophy sur l'ile de Man, considérée comme la course la plus dangereuse au monde. / © France 3 Normandie
Fabrice Miguet avait reçu une équipe de C Sports en 2016 avant de particper au tourist trophy sur l'ile de Man, considérée comme la course la plus dangereuse au monde. / © France 3 Normandie

Le MIG comme le surnommait le milieu de la compétition motocycliste était un spécialiste des courses disputées sur route. Fabrice Miguet est mort des suites d'un accident survenu ce samedi 11 août lors du Grand-Prix d'Ulster. Il était âgé de 49 ans.

Par Pierre-Marie Puaud

Le Grand-Prix de l'Ulster est l'une de ces épreuves dont raffolent les motards au Royaume-Uni et en Irlande. Le temps d'un long week-end, une centaine de concurrents professionnels et amateurs s'affrontent sur des routes de campagne. Il faut imaginer nos nationales et départementales transformées en circuit où les motos rouleraient à plus de 200 km/h de moyenne.
 


Fabrice Miguet adorait ces courses, pour l'adrénaline qu'elles procurent, pour le frisson qu'elles réservent à chaque sortie de virage, dans chaque ligne droite. Il avait bien conscience de tutoyer le danger. Mais, comme il l'écrivait le vendredi 10 août dans son dernier post sur Facebook : "Quel plaisir de sortir d une courbe que l'on vient de passer à plus de 240 km/h et de prendre une bosse avec encore un peu d'angle..."
 

Ce samedi 11 août, lors du quatrième tour du Superstock, Fabrice Miguet a été victime d'un accident. Les organisateurs de la course ont officiellement annoncé sont décès ce dimanche. Le pilote originaire d'Argentan avait été admis dans un état désespéré au Royal Hospital Victoria.

Statement from Dundrod & District Motorcycle Club 12.8.18 | Ulster Grand Prix

It is with much sadness that the Dundrod & District Motorcycle Club confirms that while Fabrice Miguet remains on life support, we understand that the medical expectation is that he has sustained injuries that are un-survivable.


Son décès a aussi été annoncé par son écurie Optimark Road Racing Team qui s'est aussitôt retirée de la compétition.
 

Le MIG était une référence dans le monde de la moto. Il a notamment participé aux 24 H du Mans avant de se spécialiser dans les courses sur route. Fabrice Miguet était l'un des rares Français à participer au Tourist Trophy de l'île de Man qui est sans doute la course la plus dangereuse du monde. Elle est disputée sur un circuit de 60 km dessiné dans la campagne. Elle traverse des villages, et les motos y roulent à plus de 210 km/h de moyenne. "Ce qui signifie qu'on est souvent entre 250 et 300 km/h".

En 2016, Fabrice Miguet avait reçu une équipe de C Sports avant d'aller prendre le départ de cette épreuve insensée. "C'est la course qui donne le plus de sensations, disait-il. On sent aussi le danger. Il y a toujours un ou deux accidents graves. Et ça nous travaille. On se dit : pourquoi pas nous ?"

Reportage de Florent Turpin et Damien Migniau. Montage de Romuald Sevestre. Mai 2016.
 
Fabrice Miguet dit "le MIG" : portrait
Reportage diffusé dans le magazine C Sports en 2016 - France 3 Normandie

 

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus