REPLAY – Municipales 2020 à Argentan. Ce qu’il faut retenir du débat du second tour.

Depuis le départ du maire historique Pierre Pavis avant la fin de son mandat, rien ne va plus à Argentan. La majorité a explosé et le second tour des élections municipales voit s’affronter trois candidats qui ont tous le même objectif : redynamiser la ville et attirer les télétravailleurs.

© France 3 Normandie

Les cartes sont rebattues à Argentan. Dans cette ville moyenne de 13 823 habitants, située au centre de l’Orne, à mi-chemin entre Alençon et Caen, trois candidats s’affrontent pour ce second tour. 

Frédéric Leveillé, maire sortant élu seulement depuis l’été dernier à la suite de Pierre Pavis, l’édile socialiste historique de la ville, a rassemblé au 1er tour 43.40% des voix. Devant Jean-Louis Carpentier, le candidat divers et dissident de la majorité sortante (26.40%) et Karim Houllier, le candidat divers centre, novice en politique (22.59%).

L’enjeu est important pour Argentan, ville moyenne qui peut compter sur ses solides infrastructures culturelles (médiathèque et Quai des Arts) et sportives ( 5000 licenciés dans une quarantaine de sports) ainsi que sur un tissu associatif très actif (280 associations dont 150 financées par la commune), mais qui perd malgré tout 90 habitants chaque année.

Revoir le débat entre les trois candidats d'Argentan

La crise sanitaire à Argentan

Un cluster a été identifié ce week-end dans l’Ehpad Thomas Becket d’Argentan qui dépend de l’hôpital Fernand Léger. Deux soignants et deux résidents ont été contaminés par le Covid-19. Les trois candidats expliquent de quelle manière ils ont vécu cette crise sanitaire :

La situation est pour l’instant sous contrôle. Il ne faut pas tomber dans la psychose. En tant que maire, j’ai vécu la crise au quotidien. Il fallait trouver des réponses aux questions des habitants. Il fallait de la présence, de la responsabilité, de la solidarité. Cela a été aussi un lourd investissement financier pour la commune avec 100 000 euros de dépenses liées au Covid.

Frédéric Leveillé

On m’a reproché de ne pas être visible pendant cette période, mais souffrant d’une maladie auto immune, il en allait de ma propre vie. Nous avons respecté scrupuleusement les mesures barrières. Le maire a été dans son rôle mais nous considérons, et nous ne sommes pas les seuls au niveau national, que ces maires sortants ont été favorisés dans leur campagne par rapport à nous.

Jean-Louis Carpentier

Malgré la crise sanitaire, c’est très important d’aller voter. Nous essayons de mobiliser toutes les personnes qui ne sont pas allées voter au premier tour (56% d’abstention ndlr) en leur disant que l’avenir d’Argentan c’est eux. Ils ont la possibilité de changer le destin de la ville.

Karim Houllier

 

 

Comment redynamiser la ville ?

Comme beaucoup de villes moyennes de l’Orne, Argentan perd chaque année environ 90 habitants. Une spirale que tous les candidats entendent inverser, notamment à travers une politique du logement. Plus de 43% des Argentanais vivent en logement sociaux, et 12.7% des logements sont vacants (contre 11% dans le département et 8% en France).

La ville d’Argentan a de vrais atouts. Elle est au centre du département, à un croisement routier, autoroutier et ferroviaire. Pour enrayer cette diminution de population, il faut d’abord faire du logement de qualité en centre-ville et dans les quartiers. Il faut aussi de l’attractivité économique et enfin mettre l’accent sur les services comme prochainement le nouveau multi accueil qui va accueillir 40 enfants.

Frédéric Leveillé

Il n’y a pas de réponses simples. Nous pouvons agir sur la géographie : les dessertes, les routes, les accès, les terrains, les bâtiments. Il y a aussi l’aspect budgétaire. Nous pouvons aussi procéder à des exonérations de taxes, faire des garanties d’emprunts. Troisièmement, il y a le lien que nous avons avec les entreprises. Il faut savoir les accueillir, les accompagner dans le temps en créant par exemple un guichet unique.

Jean-Louis Carpentier

Il faut du logement dans tous les quartiers. C’est une ville qui est coquette, nous avons un système associatif qui est enviable. Maintenant, la ville ne peut pas vivre uniquement des dotations globales de fonctionnement. C’est pour ça que l’économie est un véritable axe de progression et de renouvellement. On attirera difficilement des entreprises de 300-400 salariés, par contre le maillage peut se faire autour d’entreprises qui embauchent 20-30-40-50 salariés.

Karim Houllier

 

Argentan, capitale du télétravail ?

Depuis la crise sanitaire, les agences immobilières et les notaires font le plein à Argentan. Beaucoup de Franciliens cherchent en ce moment une maison où ils pourront télétravailler à l’année ou se réfugier en cas de reconfinement. Argentan est dans les starting blocks.

 

Il y a l’attractivité de Paris, mais aussi de Caen et du Mans. On peut attirer des personnes de grandes villes qui se trouvent parfois dans des situations complexes. Pour le télétravail, le développement de la fibre à Argentan est très important. A la fin de l’année, tout le monde pourra y avoir accès. C’est important aussi en terme d’image. Il faut faire du marketing territorial, il faut avoir une stratégie pour chercher des gens qui veulent s’investir sur notre territoire.

Frédéric Leveillé

La crise a montré que le télétravail est une alternative qui va se développer considérablement. Il faut sortir d’une image trop noire de la ville où on nous ramène souvent au passé. Il y a des entreprises d’Argentan qui marchent très bien au niveau national et international. Nous voulons créer un réseau d’ambassadeurs pour renforcer l’image de la ville.

Jean-Louis Carpentier

Le télétravail va, à mon avis, se démocratiser, même s’il n’y a pas mieux que le contact humain. On parle d’attirer les Franciliens dans notre beau département. Cela passe aussi par la communication. Pourquoi ne pas communiquer dans la gare Saint-Lazare, la gare Montparnasse ?

Karim Houllier

Un festival culturel à Argentan

Le point fort d’Argentan est assurément son important maillage associatif, ses infrastructures sportives très nombreuses pour une ville de cette taille, et son dynamisme culturel grâce aux deux pôles que sont le Quai des Arts et la médiathèque. Les candidats veulent encore aller plus loin en lançant des évènements culturels de grande ampleur.

 

Pour attirer des habitants à Argentan, il faut leur proposer un panel d’offres culturelles. Moi je mettrai l’accent sur la culture musicale en créant un évènement majeur de type festival. Certains Argentanais réclament aussi une version du Quai des Arts un peu plus populaire et moins ciblée dans ses choix de programmation.

Karim Houllier

Le domaine du sport et de la culture permet à chacun de s’épanouir pleinement. La vie associative à Argentan est riche. Créons peut-être maintenant quelques évènements au retentissement national. Il y a au point de vue culturel, comme le disait le peintre Fernand Léger à propos de sa peinture, « une intensité vitale » à Argentan !

Jean-Louis Carpentier

Je suis très content d’entendre de mes concurrents qu’il y a plein de choses positives ! Il y a deux points-forts aussi à Argentan : un cinéma en centre-ville et la gastronomie. Nous avons de grands chefs, de l’hôtellerie…Nous voulons créer un festival de cinéma gastronomique. Et puis, il faut aussi se rapprocher de ce que nous avons autour de nous : le haras du Pin, le château de Sassy…

Frédéric Leveillé

 

Exit le Rassemblement national, un second tour à trois têtes   

Le 15 mars dernier, le maire sortant Frédéric Leveillé arrivait en tête au 1er tour avec 43.40 % des suffrages exprimés.  L’homme de 48 ans, élu conseiller départemental en 2011, a réussi le tour de force de rassembler l’ensemble des partis de gauche avec sa liste « Agir ensemble pour Argentan ».  Il est souvent considéré comme le dauphin de Pierre Pavis le maire historique d’Argentan qui a été aux commandes de la commune pendant 18 ans et élu au conseil municipal depuis 49 ans. Pierre Pavis a passé la main en cours de mandat à Frédéric Leveillé en juillet 2019.

L'ancien maire historique d'Argentan Pierre Pavis a passé la main à Frédéric Leveillé en cours de mandat en juillet 2019. Ce qui ne manque pas d'inspirer le caricaturiste Emmanuel Chaunu
L'ancien maire historique d'Argentan Pierre Pavis a passé la main à Frédéric Leveillé en cours de mandat en juillet 2019. Ce qui ne manque pas d'inspirer le caricaturiste Emmanuel Chaunu © France 3 Normandie

 

Une passation de pouvoir qui provoqué la scission de la majorité municipale. Certains élus ont dénoncé une absence de concertation et le manque de débats en interne sur les décisions votées. Une situation qui a poussé Jean-Louis Carpentier à se présenter. A 69 ans, ce professeur d’allemand à la retraite mais qui a repris du service récemment est élu depuis plus de 20 ans à Argentan. Il a également été conseiller général et vice-président de l’intercommunalité jusqu’à sa démission suite à un désaccord. Au soir du 1er tour, il a rassemblé 26.40% des suffrages avec sa liste « Argentanais, changeons de cap ensemble » (divers).

Seulement 140 voix de plus qu’un novice en politique, pourtant très connu du monde associatif argentanais. Avec sa liste « Argentan 2020, faisons-le ensemble », Karim Houllier a rassemblé 22.59 % des suffrages. Ce cadre commercial de 47 ans, ancien président du club de boxe du quartier des Provinces, est né à Argentan dans un milieu populaire. Estampillé divers centre, il a reçu le soutien du député Les Républicains Jérôme Nury, et sa colistière n’est autre que Brigitte Choquet, membre LR qui siégeait dans l’opposition au dernier conseil municipal.

Enfin, le candidat du Rassemblement national, Romain Barelle, n’avait rassemblé au 1er tour que 7.59 % des voix, alors qu’Argentan était devenu en 2014 l’un des fiefs en Normandie du FN. Le parti de Marine Le Pen était parvenu à placer trois conseillers municipaux avec près de 20% des voix. Ce premier tour a été un sévère camouflet pour le RN.

Pour ce second tour, les cartes sont rebattues en raison de l’abstention record (56,11%) du 1er tour. Malgré des tentatives de rapprochement, Karim Houllier a refusé toute alliance. Ce sera donc une triangulaire à Argentan, et, quoiqu’il arrive, une forme de renouveau depuis le départ de Pierre Pavis.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections