Aux thermes de Bagnoles-de-l'Orne, les salariés de B'o Resort font grève pour la première fois

© Stéphanie Lemaire / France 3
© Stéphanie Lemaire / France 3

Excédés, les salariés de B'o Resort ont fait la première manifestation de leur histoire ce samedi 14 octobre. Ils entendaient dénoncer leurs conditions de travail ainsi que leur rémunération, jugée trop basse.

Par Quentin Vasseur avec Rémi Mauger

La coupe est pleine, pour les salariés de B'o Resort, la station thermale de Bagnoles-de-l'Orne. Temps de travail, absence de pause, cadences rapides et une rémunération (le Smic) jugée trop faible, les motifs de grève ne manquaient pas, pour les 120 à 130 salariés qui ont défilé ce samedi 14 octobre à Bagnoles-de-l'Orne.

C'est la première fois qu'on fait une manifestation


Une première historique, dans cette institution qui a fêté son centenaire en 2013. "Moi ça fait 27 ans que je suis là, c'est la première fois qu'on fait une manifestation" confie une gréviste. 

"Ce qu'on n'entend pas, c'est la fatigue physique, c'est la difficulté du métier" tempête Sylvie Athenour, déléguée syndicale CFDT de B'o Resort, pour qui "on est au maximum de la capacité technique des machines, mais on oublie la capacité technique des humains."

Aux thermes de Bagnoles, les salariés à bout font grève pour la première fois
Jacques Burille, directeur général B'O Resort ; Sylvie Athenour, déléguée syndicale CFDT B'O Resort - France 3 Normandie -  Reportage de Rémi Mauger et Stéphanie Lemaire. Montage d'Emilie Desramé

Côté direction, on regrette une absence de dialogue. "J'entends qu'il puisse y avoir n mécontentement, j'entends qu'il puisse y avoir des revendications, mais un dialogue ça se fait à deux" assure Jacques Burille, le directeur général de l'établissement, qui assure pour sa part que "les conditions de travail ne se dégradent pas, elles s'améliorent."


A lire aussi

Sur le même sujet

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne