Cet article date de plus de 5 ans

Le Chameau: plusieurs repreneurs croient aux bottes Made in France

Le fond d'investissement britannique Marwyn a annoncé à l'automne dernier son intention de fermer l'usine de Cahan qui fabrique des bottes haut de gamme. Les 55 salariés doivent se retrouver sans emploi à la fin du mois de février. Mais plusieurs repreneur potentiels se sont fait connaître
Le Britannique Marwyn a annoncé à l'automne dernier son intention de fermer l'usine Le Chameau à Cahan dans l'Orne
Le Britannique Marwyn a annoncé à l'automne dernier son intention de fermer l'usine Le Chameau à Cahan dans l'Orne
Pendant plusieurs semaines, leur patron ne leur avait pas donné signe de vie. Et quand ils ont eu enfin des nouvelles, celles-ci étaient très mauvaises. Le 23 octobre dernier, les 55 salariés de l'usine Le Chameau, dans l'Orne, apprenaient qu'ils perdraient leur emploi au milieu de l'hiver. Le propriétaire du site depuis 2012, le fond d'investissement britannique Marwyn avait décidé de délocaliser la production à Casablanca, au Maroc. Le 10 novembre, deux cadres mandatés par le groupe, venaient rencontrer les salariés pour préparer la fermeture du site prévue fin février. "On est dans l'inexorable déclin du Made in France qui coûte trop cher", commentait laconiquement l'un des émissaires de Marwyn.

Ce Made in France, certains semblent encore y croire. Selon le comité de pilotage mis en place par les élus locaux, huit repreneurs potentiels se seraient déjà manifestés. "Il y a un plan A qui est l'idéal c'est de racheter carrément Le Chameau, on a deux repreneurs avec tout un fond de pension français, mais pour l'instant Marwyn ne vend pas, c'est du moins ce qu'ils nous disent", explique Philippe Senaux, conseiller départemental d'Athis de l'Orne (LR), "La deuxième stratégie est plus limitée, c'est la reprise du site et on a deux repreneurs sérieux qui pourraient intéresser le personnel".

La Direction, jointe par notre équipe, refuse pour le moment de commenter la situation. Le sujet sera très probablement évoqué lors d'un prochain rendez-vous à la préfecture. aujourd'hui, la production est quasiment à l'arrêt.

Reportage de Pierre-Marie Puaud, Pauline Latrouitte et Stéphanie Lemaire
Intervenants:
- Jean-Philippe Dubs, directeur-adjoint Le Chameau
- Philippe Senaux, conseiler départemental d'Athis de l'Orne (LR)

durée de la vidéo: 01 min 41
Le Chameau: plusieurs repreneurs croient au Made in France

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie social