Dans les coulisses de C Politique, l’émission de Karim Rissouli confinée dans le Perche

Karim Rissouli, le présentateur de l’émission « C Politique » est confiné en famille depuis un mois dans le Perche. Conséquence : pour poursuivre la diffusion du programme de France 5 tout en respectant les mesures sanitaires, il a fallu compter sur l’aide de la commune de Rémalard.
Le maire de Rémalard, Patrick Rodhain, et le présentateur de l'émission "C Politique" Karim Rissouli lors du tournage le vendredu 10 avril 2020 au centre culturel Octave Mirbeau de Rémalard
Le maire de Rémalard, Patrick Rodhain, et le présentateur de l'émission "C Politique" Karim Rissouli lors du tournage le vendredu 10 avril 2020 au centre culturel Octave Mirbeau de Rémalard © Nicolas Corbard / France Télévisions
Karim Rissouli ne s’attendait pas à présenter un jour son émission depuis le fauteuil du maire de Rémalard, petite commune de 2000 habitants :

Je suis venu à Rémalard quand le confinement a été annoncé, avec mes enfants, pour être à la campagne et pas dans un appartement parisien. On a pris la décision le lendemain de la déclaration du président de la République de malgré tout poursuivre l’émission mais de la faire en version 100% sécurité sanitaire, confinée donc, et de rester à Rémalard.
Karim Rissouli, présentateur de "C Politique"

 
Ce vendredi-là, c’est le jour de l’enregistrement hebdomadaire. Une équipe restreinte de quatre personnes se trouve déjà sur place de bon matin. Tous sont masqués. Cette fois, c’est le bar de l’espace culturel Octave Mirbeau qui va servir de décor de tournage, après la salle de spectacle et le bureau du maire.

L’édile est d’ailleurs, comme à son habitude, venu ouvrir les lieux. Il sert le café et plaisante avec Karim Rissouli.

« Nous avons encore un beau studio aujourd’hui. On s’améliore chaque semaine ! On est bien dans le Perche. Il fait meilleur qu’à Nice aujourd’hui ! » Et Karim Rissouli d’acquiescer en rigolant : « C’est le chauvinisme du Perche ! Mais c’est vrai que je me sens un peu Percheron ».

La loi du système D


L’enregistrement de l’émission qui sera diffusée dimanche à 18h30 sur France 5 approche. Karim Rissouli est en visioconférence avec le réalisateur confiné à Paris. L’émission est ensuite assemblée en télétravail par les monteurs. Un défi technique qui demande chaque semaine 36 heures de postproduction.

Sur son petit ordinateur niché sur deux tomes du code électoral, le présentateur se connecte avec les différents chroniqueurs de l’émission confinés aux quatre coins de l’hexagone. Le wifi est parfois capricieux, il a fallu d’ailleurs abandonner les tournages à la mairie à cause de la mauvaise réception, reconnaît Karim Rissouli.

« C’est le système D mais avec des gens à côté de moi qui sont hyper compétents. Nous sommes aussi énormément aidés par la mairie de Rémalard ».
Le présentateur de " C Politique", Karim Rissouli, en visioconférence avec les chroniqueurs de l'émission. Son ordinateur portable est rehaussé grâce à deux tomes du code électoral !
Le présentateur de " C Politique", Karim Rissouli, en visioconférence avec les chroniqueurs de l'émission. Son ordinateur portable est rehaussé grâce à deux tomes du code électoral ! © France Télévisions / Nicolas Corbard


Pour que les journalistes continuent à informer


Le maire, Patrick Rodhain, est un fidèle de l’émission. Il n’a pas hésité une seconde quand la production l’a contacté :

Il m’a semblé de mon devoir de maire de permettre la diffusion de ce grand magazine de reportages et de décryptages de l’actualité politique.  Je trouve que c’est important que les journalistes puissent continuer à travailler 


L’émission « C Politique » termine sa quatrième saison. Pendant 1h20 (2h30 en version non confinée), elle fait la part belle à l’analyse, elle décrypte ce qu’il se passe dans nos sociétés.
 

Nous ne sommes pas des médecins urgentistes, on ne sauve pas de vies, on fait seulement de la télé. On s’est demandé si notre mission était essentielle, puis on s’est dit qu’on pouvait le faire à condition de respecter les mesures de sécurité sanitaire. Et puis, je me suis rendu compte en parlant à des philosophes, à des sociologues, à des historiens…que cela fait du bien de ne pas être uniquement dans la peur du confinement, l’angoisse de la maladie ou du virus. Je me rends compte, même pour moi, que cela fait du bien de prendre un peu de hauteur, donc autant essayer de le restituer au téléspectateur.
Karim Rissouli, présentateur de "C Politique"


De son côté le maire Patrick Rodhain est aussi ravi, car « C Politique » met en lumière le village de Rémalard :

Je ne vous cache pas que je suis fier et honoré que Rémalard soit maintenant de notoriété nationale. J’ai eu des retours bien entendu de mes concitoyens mais aussi de Bordeaux, de gens d’une commune à côté de Strasbourg. Nous recevons régulièrement des mails de personnes qui nous remercient. Cela permet de faire connaître la commune.
Patrick Rodhain, maire de Rémalard

 

L’émission est suivie chaque semaine par un million de téléspectateurs.

 L'émission "C Politique" est diffusée chaque dimanche sur France 5 à 18h30 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
perche coronavirus/covid-19 santé société politique médias économie