• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Caligny (61): une entreprise normande leader sur le marché des bâtonnets ouatés pour les oreilles

Le groupe Lemoine produit chaque année 120 millions de boîtes de bâtonnets ouatés.
Le groupe Lemoine produit chaque année 120 millions de boîtes de bâtonnets ouatés.

Cette semaine, C Normand vous emmène à Caligny, dans l'Orne découvrir le groupe Lemoine. Ce dernier possède 4 usines en Normandie et est leader sur son marché: celui des bâtonnets ouatés pour les oreilles.

Par C Normand

L'économie, la rédaction de France 3 Normandie en parle tous les jours dans vos éditions régionales. Elle participe au dynamisme d'une région. C Normand, notre rendez-vous économique hebdomadaire, vous propose de découvrir chaque lundi une entreprise normande, son histoire, son activité et son savoir-faire.

Cette semaine, C Normand s'intéresse à l'hygiène de nos oreilles et vous emmène découvrir l'un des leaders mondiaux du coton-tige, ou plutôt du "bâtonnet ouaté", car le terme coton-tige est une marque déposée en 1952 par la multinationale Unilever. Comme l'entreprise anglo-néerlandaise, le groupe Lemoine est également présent un peu partout dans le monde: il compte notamment 600 salariés en Europe et exporte 60% de sa production dans plus de 60 pays. Il vient ainsi de mettre un pied en Asie en faisant l'acquisition, en fin d'année dernière, d'un site aux Philippines.

Mais ses attaches sont en Normandie où il possède son siège (à Caligny près de Flers) et quatre usines. C'est à Athis-de-l'Orne, en 1985, que Philippe et Jeanne Lemoine se sont lancés dans la production de bâtonnets ouatés avec, dés le départ, le marché international en ligne de mire. L'entreprise familiale (les époux Lemoine ont été rejoints par un de leur fils à la tête de la société il y a 11 ans) maîtrise toute la chaîne de production de ses bâtonnets ouatés: "Nous produisons nos tiges, nous produisons nos boîtes et nous produisons nos mèches, les principaux composants qui constituent notre produit fini", explique Jeanne Cluzel-Lemoine, la directrice générale du groupe qui produit 120 millions de boîtes chaque année.

Mais cette chaîne de production, la société normande va devoir la modifier pour se mettre en conformité avec la législation. Dans le cadre de la loi "de la la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages", adoptée en 2016, interdit la vente de bâtonnets ouatés" en plastique. Le groupe Lemoine remplacera ce matériau par du papier, notamment sur le milliard de bâtonnets commercialisés par l'un de ses clients, le groupe Intermarché. 

Un numéro de C Normand préparé par Nicolas Corbard, Arnaud Chorin, Régis Saint-Estève et Fabice Lefeuvre
Intervenants:
- Sébastien Mauny, responsable projets et développements chez le groupe Lemoine
- Jeanne Cluzel-Lemoine, directrice générale du groupe Lemoine

C Normand: le groupe Lemoine à Caligny


Sur le même sujet

Courbis épingle la presse : "Fabien ne porte plus de slip, c'est emmerdant"

Les + Lus