Flers : décès de la jeune fille retrouvée inanimée dans son lit et couverte de “blessures purulentes”

© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

La jeune fille de 17 ans  qui a avait été découverte dans son lit par les secours à Flers dans un état particulièrement alarmant est décédée cette nuit au CHU de Caen. Après avoir été entendus par la police, ses parents avaient été mis en examen. 

Par F3Normandie

[mise à jour du 6 mai 2016]: La jeune adolescente de 17 ans est décédée dans la nuit d'hier à aujourd'hui, vendredi 6 mai 2016, au CHU de Caen où elle avait été hospitalisée en avril dernier. Le procureur d'Argenta, Hugues de Phily, à confirmer la nouvelle. Il s'est entretenu avec le juge d'instruction qui devrait demander une autopsie pour confirmer les causes du décès.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Les premiers secours présents à Flers ce vendredi parlent d'une "odeur insoutenable", selon le procureur de la république d'Argentan. La jeune fille de 17 ans a été découverte inanimée "à même le sol", recouverte d'excréments. D'une "maigreure prononcée",  elle portait plusieurs couches de vêtements et plusieurs "blessures purulentes et infectées avec présence de vers" ont été relevées sur son corps. Hospitalisée à Caen, ell est toujours, ce mardi, dans le coma. C'est sa mère qui avait appelé les secours.

Ses parents, âgés de 45 et 47 ans, ont été entendus durant tout le weekend par les enquêteurs de la SRPJ de Caen avant d'être mis en examen pour non assisatnce à personne en danger par un juge d'instruction d'Argentan et placés sous contrôle judiciaire. Le procureur de la ville refuse de parler de mauvais traitements, "sur le plan pénal, je n'ai rien qui me permette de penser à de mauvais traitements", mais s'interroge. "La question que nous nous posons c'est comment une jeune fille peut arriver à un tel état de délabrement sans que cela n'inquiète son entourage". La jeune fille souffrirait de problèmes d'ordre psychologique. "Pour le moment, dans ce dossier, on a plus de questions que de réponses", conclut Hugues de Philly, procureur de la République d'Argentan.

Interview de Hugues de Philly, procureur d'Argentan

Interview de Hugues de Philly, procureur d'Argentan

 

Sur le même sujet

Des haies utiles à la faune et aux chasseurs

Près de chez vous

Les + Lus