La Normandie médiévale au cinéma dans "Le dernier duel" de Ridley Scott

Le réalisateur hollywoodien Ridley Scott dépeint dans "Le dernier duel" une facette de l’histoire médiévale de nobles de l’Orne. Le film, qui sort mercredi en salle, est inspiré de la vie du chevalier et comte normand Jean de Carrouges et de son épouse Marguerite de Carrouges.

Si le nom de Carrouges vous fait tiquer l’oreille, sans que vous puissiez forcément mettre le doigt sur le pourquoi du comment, rien de plus normal. Sur la commune de Carrouges, nichée dans l’Orne, se dresse un château du même nom autrefois résidence seigneuriale d’un certain Jean de Carrouges.

View this post on Instagram

Une publication partagée par @mara.minu

C’est l’histoire de ce chevalier et comte qui est au coeur du nouveau blockbuster hollywoodien mené par Ridley Scott (Gladiator, Alien, Blade Runner) sorti en salle mercredi 13 octobre.

"Le dernier duel" revient sur l’histoire vraie du dernier duel judiciaire ayant opposé en 1386 à Paris, le chevalier Jean de Carrouges (Matt Damon) à son écuyer et protégé Jacques Le Gris (Adam Driver). En pleine guerre de Cent ans, l’épouse du premier, Marguerite de Carrouges (Jodie Comer), affirme avoir été violée par le protégé du comte d’Alençon près de Saint-Pierre-sur-Dives dans le Calvados. Jacques le Gris clame son innocence. La vérité reviendra donc au survivant d'un duel à mort, un événement alors qualifié de Jugement de Dieu.

Malheureusement pour les habitants de ces villes normandes, ce ne sont pas eux qui ont eu la chance de voir de près le casting 5 étoiles et d’accueillir les 500 techniciens, 800 figurants ainsi que le manne financière qui les accompagne. Si le réalisateur s’est rendu sur le site du château de Carrouges pour s’imprégner des lieux, c'est en Dordogne que le film a été tourné.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture