Le Normand Joseph Terhec remplace Teddy Riner aux mondiaux de judo

Publié le Mis à jour le
Écrit par David Frotté .

La tâche sera lourde pour Joseph Terhec après le forfait de dernière minute du triple champion olympique Teddy Riner. Mais le judoka ornais, désormais basé à Saint-Raphaël, reste ambitieux. Il est celui qui a battu le colosse parisien lors des Championnats de France par équipes de club, en octobre 2020.

Pas facile d'être dans l'ombre, en permanence, d'exister même seulement quand on fait face à un extra-terrestre du judo, dix fois champion du monde, trois fois champion olympique, un palmarès hors-norme, du jamais vu. Voilà pourtant le quotidien de Joseph Terhec depuis qu'il est entré dans la cour des grands, les plus de 100 kg.

Une seule fois, il a fait chuter Teddy Riner, enfin façon de parler car tout s'était joué aux pénalités. C'était le 3 octobre 2020. "J'ai fait avec ce que je pouvais", témoignait-il alors à nos confrères de l'Equipe. J'ai été vaillant, j'ai fait ce que j'ai pu. Certes, je ne l'ai pas fait tomber. J'ai peut-être un peu truqué le combat. Parfois, ça penche en ma défaveur. Là, c'est tombé de mon côté."

Jamais aux JO, mais une expérience européenne

Avec une seule place par catégorie aux jeux olympiques, la lutte est souvent acharnée en France entre judokas. Dans le cas de Joseph, 26 ans, le combat était juste perdu d'avance à Tokyo, l'an dernier. Mais il espère encore pour Paris... si le géant français se retire des tatamis.

En mai dernier, l'originaire de Radon dans l'Orne a eu sa chance lors des championnats d'Europe. Il avait été éliminé alors au premier tour, aux pénalités, par le futur finaliste de la catégorie, l'Allemand Johannes Frey. Très frustré, il avait eu l'impression de ne pas avoir saisi l'opportunité. 

Je me suis peut-être un peu trop mis la pression. Mais des compétitions comme ça, je ne dois pas les laisser passer. Ce qui fait la différence entre moi et les grands champions, en tout cas un champion.

Joseph Terhec

L'Equipe

Mais même s'il n'a pas encore vraiment percé sur les gros rendez-vous, Joseph Terhec a déjà montré en compétition internationale qu'il fallait aussi compter avec lui. L'an dernier, il avait obtenu une très belle médaille de bronze au Grand Slam de Paris.

Teddy Riner forfait pour les mondiaux, c'est l'occasion rêvée

Ce lundi, le leader français du judo a donc annoncé son forfait sur blessure pour ces mondiaux, organisée du 6 au 13 octobre prochain en Ouzbékistan. "À deux ans des Jeux Olympiques, je ne peux prendre aucun risque. Rendez-vous est pris pour les prochains Championnats du Monde en mai prochain au Qatar."

C'est donc logiquement lui qui a été rappelé en remplacement par la Fédération française de judo.

Cette photo de dimanche dernier n'est donc plus qu'un lointain souvenir. Ambition : ramener une médaille pour peut-être rêver des JO de Paris 2024 !

C'est pour ça qu'en 2016 il avait décidé de quitter son club de cœur à Alençon, l'Association Judo 61,  "pas assez aidé pour subvenir à [s]es besoins sur les compétitions et à l'entraînement au quotidien". Aujourd'hui, Joseph Terhec profite de la chaleur et des infrastructures du Sud de la France, à Saint-Raphaël.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité