Un nouveau Grand Prix d'Amérique pour l'entraîneur normand Sébastien Guarato : et de trois !

Sébastien Guarato à l'entraînement avec Face Time Bourbon, le vainqueur du Grand Prix d'Amérique 2020 / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Sébastien Guarato à l'entraînement avec Face Time Bourbon, le vainqueur du Grand Prix d'Amérique 2020 / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Face Time Bourbon a remporté ce dimanche 26 janvier la 100ème édition du Grand Prix d'Amérique. Un titre prestigieux pour le trotteur français de 5 ans mais pas le premier pour son entraîneur, l'Ornais Sébastien Guarato.

Par CM

Bold Eagle n'aura pas réussi le triplé. Son entraîneur, si. Ce dimanche 26 janvier à Vincennes, quatre chevaux coaché par Sébastien Guarato étaient sur la ligne de départ pour cette 100ème édition de ce que certains surnomment "la ligue des champions" du trot attelé : Bold Eagle, en quête d'un troisième titre, Valko Genilat, Billie de Montfort et FaceTime Bourbon, le plus jeune de la course. Et c'est ce dernier, âgé de cinq ans, déjà parmi les favoris, qui a coiffé ses adversaires aux poteau dans les 300 derniers mètres pour sa première participation à cette course mythique. 
 
Grand Prix d'Amérique 2020
"C'est tellement un phénomène !", a déclaré Sébastien Guarato dans l'euphorie de la victoire. L'Ornais remporte le duel des entraîneurs face à un autre grand nom de la discipline, Jean-Michel Bazire qui monte sur la deuxième et troisième marche du podium avec Davidson du Pont et la tenante du titre, Bélina Josselyn, qu'il menait lui-même sur la piste ce dimanche.
 


La Normandie truste le podium

Ce Grand Prix d'Amérique pourrait être rebaptisé Grand Prix de Normandie tant la région a affirmé sa domination sur cette 100ème édition. Les tros marches du podium sont occupées par des chevaux normands. La star du jour est le fils de Ready Cash et le frère de Bold Eagle. Il s'entrâine au haras de la meslerie près de Moulin la Marche dans l'Orne. Davidson Dupont, lui, fait ses gammes aux écuries Rayon à la Ferté près d'argentan. Quant à Bellina Josselyn, elle est issue de l'élévage Bernard de Neuville-près-Sées, toujours dans l'Orne.
 
Face Time Bourbon remporte le 100e Prix d'Amérique

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus